Béziers: Plainte de SOS Racisme après la sortie de Ménard sur la «garde musulmane»

POLITIQUE Sur les réseaux sociaux, le maire de Béziers s’est emporté contre l’initiative de musulmans qui s’étaient mobilisés dans sa ville pour protéger la messe de Noël…

Mikaël Libert

— 

Le maire de Béziers, Robert Ménard.
Le maire de Béziers, Robert Ménard. — ALAIN ROBERT/APERCU/SIPA

Nouvelle sortie de route. Robert Ménard (apparenté FN), maire de Béziers, s’est fendu d’un billet sur la page Facebook de sa ville pour dénoncer ce qu’il appelle la « garde musulmane ». Le Parisien souligne pourtant que l’initiative, qui s’était aussi déroulée à Lens, dans le Pas-de-Calais, avait été très appréciée par les prêtres et les fidèles. L’association SOS Racisme a décidé de porter plainte suite à « ces mots outrageants ».

Protection rapprochée

Sans mot d’ordre particulier, des fidèles musulmans du Pas-de-Calais et de l’Hérault ont pris sur eux d’aller apporter leur protection à leurs homologues catholiques pour qu’ils puissent écouter la messe de Noël d’une oreille apaisée. A Lens et à Béziers, les offices célébrant la naissance de Jésus se sont donc déroulés pendant que, dehors, des musulmans veillaient au grain.

Si cette initiative avait été saluée, notamment par la communauté catholique de Lens, le maire de Béziers, lui, y voyait offense. « Depuis quand les pyromanes protègent des incendies ? », s’est emporté Robert Ménard sur la page Facebook de la municipalité. De là à dire que l’élu fait l’amalgame entre musulmans et terroristes, il n’y a qu’un pas. D’ailleurs, une autre phrase du maire, pleine d’allusions, lève le doute s’il en subsistait un : « Une garde musulmane ''protégeant'' une église catholique. Contre qui ? Des hordes de moines bouddhistes ? Des chamans sibériens ? ».

Sur Twitter, le maire de Béziers, proche du Front national, n’a pas hésité à en remettre une couche, allant même jusqu’à évoquer « des milices » musulmanes. Pour finir, l’élu a assuré qu’il allait « saisir la préfecture au sujet de ces patrouilles musulmanes », furieux que l’Etat s’oppose à sa « garde Biterroise », même s’il est le seul à faire le rapprochement.

SOS Racisme porte plainte

Dans un communiqué, envoyé ce samedi, l’association SOS Racisme explique avoir décidé de porter plainte contre de Robert Ménard, accusé « d’attiser la haine contre les musulmans ». « Pour Robert Ménard, tout geste de fraternité est une abomination car il vient affaiblir son projet foncièrement raciste », précise encore le communiqué.

A Béziers, la communauté musulmane s'est dite déçue et «triste» après les propos du maire.