Perpignan: Les trois jeunes qui avaient terrorisé les passagers d'un TER condamnés à de la prison ferme

JUSTICE Cinq jours après les attentats de Paris, ils s'étaient emparés du micro du contrôleur pour proférer des menaces de mort...

Nicolas Bonzom

— 

Un TER, en gare de Montpellier (illustration).
Un TER, en gare de Montpellier (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Trois individus de 19, 21 et 23 ans, qui s’étaient emparés le 18 novembre dernier du micro du contrôleur dans un TER Béziers-Perpignan pour terroriser les passagers, ont été condamnés à de la prison ferme par le tribunal de Perpignan ce mercredi après-midi.

Des prières et des chants en arabe

Ils ont écopé de peines allant de 1 an à 30 mois de prison (4 ans dont 18 mois avec sursis, trois ans dont 18 mois avec sursis et 2 ans dont 12 mois avec sursis).

Cinq jours après les attentats terroristes survenus à Paris, ces jeunes avaient proféré des menaces de mort dans le micro, et ont diffusé des prières et des chants en arabe, avant de demander aux passagers de déposer leurs téléphones à terre.

Accompagnés par deux filles, qui ont été mises hors de cause, ils s’étaient échappés, avant d’être interpellés par la police. Le train avait été stoppé, et les passagers mis en sécurité.