Perpignan: Ils visaient les pilotes d'avion avec des lasers

FAITS DIVERS En douze jours, cinq personnes, dont trois mineurs, ont été interpellées alors qu’ils tentaient d’éblouir les pilotes de ligne et les contrôleurs aériens…

Jérôme Diesnis

— 

Un homme pointe un laser vers le ciel. illustration
Un homme pointe un laser vers le ciel. illustration — Petar Petrov/AP/SIPA

En l’espace de douze jours, cinq personnes, trois mineurs et deux jeunes majeurs, ont été interpellés en possession de lasers qu’ils dirigeaient volontairement vers les pilotes d’avion ou les contrôleurs aériens, dans le but de les éblouir. Ces affaires n’auraient pas de lien entre elles.

Tous les cinq font l’objet de convocation devant la justice. Ils ont été appréhendés à tour de rôle par les gendarmes de la brigade de gendarmerie des transports aériens, en collaboration avec les gendarmes des Pyrénées-Orientales ou des policiers de la Brigade anti-criminalité (Bac). Leurs lasers ont été détruits, raconte L'Indépendant.

Passibles de 6 mois de prison et 7.500 euros d'amende

Ce sont d’abord des pilotes de ligne qui ont alerté les secours le 18 novembre alors qu'ils s'apprêtaient à atterrir sur le tarmac de l'aéroport de Perpignan-Rivesaltes. Les gendarmes repèrent leur emplacement et arrêtent deux enfants de 13 et 14 ans.

Bis repetita le lendemain avec plusieurs pilotes éblouis. Cette fois, un adolescent de 16 ans est cueilli. Le 29 novembre, enfin, deux jeunes adultes de 19 et 21 ans pointent leur laser vers la tour de contrôle, sont repérés et appréhendés pour les mêmes raisons au pied du château d’eau.

En France, depuis un amendement de 2010 au projet de loi sur la sécurité intérieure (la Loppsi 2), le fait d'acheter, de détenir ou d'utiliser un appareil à laser non destiné à un usage spécifique autorisé d'une classe supérieure à 2 est puni de six mois d'emprisonnement et de 7.500 euros d'amende.