Aude: Pendant la COP21, un petit village ne veut plus d'éoliennes chez lui

ENVIRONNEMENT Alors que le monde se penche sur la planète, les habitants de ce village de la montagne noire estiment «en avoir fait assez» et refusent l'agrandissement du parc éolien...

Jérôme Diesnis

— 

Illusration eolienne
Illusration eolienne — M. Gile/SIPA

Alors que le monde entier se penche sur l’environnement à Paris, lors de la COP21, un petit village de la montagne noire située dans l’Aude fait de la résistance. Ou plutôt dit stop à l’implantation d’éoliennes sur son territoire.

A Lacombe, il y en a déjà 15 pour 168 habitants. Appelé à se prononcer sur le projet d’agrandissement du parc, le conseil municipal s’est opposé à la volonté de son maire et a remballé le projet dans les cartons par huit voix contre trois. « Je pense qu’on a déjà suffisamment apporté notre contribution [à l’environnement] », évoque l’un des habitants à France 3.

Le maire : « comment on fait du coup ? On s’éclaire à la bougie comme avant ? »

Le bruit, les dangers pour les animaux… Leurs griefs sont multiples. « Il vaut mieux des éoliennes qu’une centrale nucléaire, évoque le maire du village Gérard Desgranges. De toute façon, il nous faut du courant ! On fait comment ? A la bougie, comme avant ? »

L’Aude bénéficie d’importantes ressources en vent, notamment dans les grandes étendues des Corbières. Il figure dans le Top 10 des départements français producteurs d’énergie éolienne. Le département est en pointe pour les énergies renouvelables en Languedoc-Roussillon, huitième région productrice de ce type d’électricité avec 532 Mégawatts produits en 2014, très loin derrière le numéro un, la région Champagne Ardennes (1.477 MW).