Montpellier: EyesHelp, une application smartphone pour appeler à l'aide en cas de danger

HIGH-TECH Développé par cinq associés du Languedoc, le logiciel permet aussi de signaler des disparitions de proches ou des cambriolages…

Nicolas Bonzom

— 

Application smartphone eyesHelp.
Application smartphone eyesHelp. — Capture d'écran eyesHelp.

Et si EyesHelp était la prochaine success story languedocienne ? Cette application smartphone de protection solidaire, disponible sur Iphone et Androïd depuis quelques semaines, a été développée par cinq associés, Montpelliérains et Carcassonnais.

>> A lire aussi : Montpellier. Rachetée 45 millions de dollars, Bime Analytics conquiert l’Amérique

« Lancer un appel à l’aide »

Le logiciel gratuit, porté par l’entreprise Gamox, a eu, ces dernières heures, les honneurs d’Apple, qui l’a placé sur la page d’accueil de son Store, parmi les nouveautés à découvrir d’urgence. Un gage de succès pour cette start-up, née il y a seulement quelques mois et qui rassemble déjà plus d’un millier d’utilisateurs.

« L’idée est de permettre à chacun de compter sur l’aide des autres, et de se rendre utile dans les petits tracas du quotidien ou lorsqu’on a besoin d’aide, explique Marc Nguyen, l’un des cinq associés à l’origine du concept. L’application est une interface qui permet de lancer un appel à l’aide. La communauté d’Helpers située à proximité est alors prévenue, et elle peut, si elle le souhaite et si elle le peut, intervenir ou prendre ses dispositions. »

Un problème de santé, un cambriolage, une disparition…

EyesHelp bénéficie de quatre fonctionnalités : « SOS » permet d’alerter la communauté autour de soi et d’appeler les urgences ou les autorités, pour un problème de santé par exemple. « Victime d’un cambriolage » invite les utilisateurs à signaler un cambriolage, et de récolter des informations utiles à une éventuelle enquête (détails, photographies…).

La fonctionnalité « Activité suspecte » permet de signaler à la communauté quelque chose d’anormal. Enfin, « Disparition » permet d’alerter sur une disparition de personnes, d’animaux ou d’objets de valeur. « L’objectif, c’est de développer des partenariats avec les secours, les forces de l’ordre ou les collectivités locales », reprend Marc Nguyen.

Une trentaine d’investisseurs

Fort de ce concept, l’entreprise a séduit 33 investisseurs, qui ont rassemblé 295.000 euros pour lancer l’application. Pourtant, au départ, rien ne prédestinait ces cinq-là à se lancer dans la réalisation d’une application. La famille à l’origine du projet se compose de Gérard Mazières, médecin et de ses fils, Olivier, chirurgien-dentiste et Xavier, restaurateur. Ils ont fait appel à deux de leurs amis, Anthony Pedrero, assureur, et donc Marc Nguyen, chirurgien-dentiste, pour constituer le noyau dur à l’origine d’EyesHelp.

« Tout est parti d’un cambriolage, dont ont été témoins deux d’entre nous. L’idée a germé de là », raconte Marc Nguyen. Leur objectif : développer l’appli à l’international, dès 2016, en permettant à n’importe quel utilisateur, n’importe où, de se connecter.