Montpellier: La mosquée Aïcha dénonce l'assignation à résidence de son imam

ETAT D'URGENCE Mohamed Khattabi doit rester à son domicile de Saint-Georges d'Orques depuis lundi dans le cadre de l'état d'urgence liée aux attentats de Paris...

Nicolas Bonzom

— 

L'imam de Montpellier, Mohamed Khattabi, dans une vidéo sur YouTube.
L'imam de Montpellier, Mohamed Khattabi, dans une vidéo sur YouTube. —

Dans un communiqué publié ce mercredi, l’association Aïcha, qui gère la salle de prière Projet Aïcha dans le quartier Garosud à Montpellier, dénonce l’assignation à résidence pour trois mois de son imam Mohamed Khattabi.

>> A lire aussi : Qui est l’imam Mohamed Khattabi, assigné à résidence à Montpellier ?

« Sans motif clair »

Lundi, l’homme a été assigné à résidence à son domicile de Saint-Georges-d’Orques, et les locaux dans lesquels il prêche ont été perquisitionnés. « Les deux perquisitions se sont soldées par des rapports négatifs », note l’association.

« Cette assignation a été appliquée sans motif clair, ce qui nous laisse penser que la décision prise à l’encontre de notre imam dépasse clairement le cadre du bon sens. (…) Son discours est rassembleur et vecteur de positivité », note l’association, dénonçant une « injustice ». D'autre part, les membres d'Aïcha dénoncent fermement les attaques terroristes survenues à Paris le 13 novembre.