Montpellier: Trinh-Duc s'en va pour gagner des titres

RUGBY L’ouvreur aux 50 sélections va quitter Montpellier, son club formateur. Il veut s’imposer enfin en équipe de France et s’éclater dans un projet de jeu plus ambitieux…

Jérôme Diesnis

— 

François Trinh-Duc compte 50 sélections avec l'équipe de France.
François Trinh-Duc compte 50 sélections avec l'équipe de France. — Hugh Routledge / Rex Fe/REX/SIPA

François Trinh-Duc ne sera plus Montpelliérain la saison prochaine. Le demi d’ouverture a annoncé à son président Mohed Altrad son intention de quitter le club en fin de saison. Son contrat s’achève en juin 2016.

Selon nos informations, le joueur le mieux payé de l’effectif héraultais, devant le pilier droit Nicolas Mas, n’a pas fait de son avenir une question d’argent. Préformé au Pic Saint-Loup, l’international de 29 ans aux 50 sélections veut déflorer son palmarès et gagner des titres. Son seul fait de gloire en club est une finale de Top 14, perdue en 2011 contre Toulouse. Outre des titres, Trinh-Duc veut s'imposer enfin sous le maillot bleu, avec lequel il noue une histoire compliquée, faite de multiples ruptures.

Ouedraogo veut rester

Quelques jours plus tôt, Fulgence Ouedraogo a fait la démarche inverse en évoquant devant les supporters, micro en main, quelques minutes après le succès contre Calvisano en Challenge européen (64-0), son choix de prolonger de trois saisons son aventure à Montpellier.

Le flanker et capitaine de Montpellier souhaitait poursuivre l’aventure avec François Trinh-Duc. Son pote cette fois ne l’a pas écouté. «Fufu» sera l’an prochain le dernier des «Quatre fantastiques» encore au club. Au désarroi de son partenaire de club Benjamin Fall.

En rouge et noir la saison prochaine

Entre-temps, Louis Picamoles (qui évoluera dans le championnat anglais la saison prochaine à Northampton) est devenu double champion de France et champion de d’Europe avec Toulouse, tout comme Julien Tomas, champion de France en titre avec le Stade français, même s’il n’est que numéro deux ou trois sur la liste des demis de mêlée à Paris.

Le départ de Trinh-Duc marque la fin d’une vision du jeu à Montpellier. Celle d’un rugby chatoyant et ouvert, qui tranche avec le jeu pragmatique défendu par Jake White, l’entraîneur sud-africain de Montpellier. Ce jeu restrictif est d’ailleurs l’une des raisons qui ont poussé l’ouvreur à se décider à changer d’air. Reste à connaître sa destination: Toulouse ou Toulon. «Oui je quitte Montpellier, mais je ne peux pas me prononcer sur mon futur club», s’est-il borné à confirmer, ce mercredi.