Etat d'urgence: Une salle de prière perquisitionnée cette nuit à Gigean

SECURITE Au lendemain de la perquisition de deux salles de prière clandestines et d’une mosquée à Montpellier, des documents ont été saisis dans cette commune à l’Est de Montpellier…

Nicolas Bonzom

— 

Gendarmerie (illustration)
Gendarmerie (illustration) — Elisa Frisullo / 20 Minutes

La salle de prière de Gigean, une commune de 6.000 habitants à une vingtaine de kilomètres à l’Est de Montpellier, a été perquisitionnée cette nuit par les gendarmes, dans le cadre de l’état d’urgence décrété après les attaques terroristes survenues à Paris, le 13 novembre, note Infos H 24.

Des documents auraient été saisis

Cette perquisition intervient tandis que deux salles de prière clandestines et une mosquée ont été également perquisitionnées ces dernières heures à Montpellier. L’Imam Mohamed Khattabi a quant à lui était assigné à résidence, à Saint-Georges-d’Orques.

>>> Lire aussi : Etat d’urgence. Qui est l’imam Mohamed Khattabi, assigné à résidence à Montpellier ?

Selon Infos H 24, citant un préfet de permanence, « les policiers et les gendarmes saisissent des documents pour s’assurer, avec le Renseignement Intérieur, que ces mosquées et ces salles de prière n’abritent pas de musulmans radicalisés et qu’elles ne sont pas en lien avec des entreprises terroristes ». Des documents auraient été saisis.