Etat d’urgence : Un élu FN apporte son soutien à l’imam de Montpellier assigné à résidence

SECURITE Un élu du Front national, Djamel Boumaaz, évoque sa solidarité avec «l'iman Khattabi, qui prêche en français et qui prône la paix»...

Jérôme Diesnis

— 

L'imam Mohamed Khattabi.
L'imam Mohamed Khattabi. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

L’imam Mohamed Khattabi a reçu le soutien de Djamel Boumaaz, élu sans étiquette sur la liste du Front national au conseil municipal de Montpellier, lui-même de confession musulmane. A l’issue d’une perquisition de trois heures, l’ancien imam du principal lieu de culte musulman de la ville a été assigné à résidence.

«Je tiens à être, aujourd’hui, solidaire de l'imam Khattabi, solidaire d'un iman qui prêche en français et surtout solidaire d'un homme qui prône la paix», évoque le conseiller municipal.

Une députée PS se réjouit de cette assignation

Djamel Boumaaz demande à l’ensemble de la classe politique locale de faire de même, évoquant «l’investissement de l’imam Khattabi à chaque échéance électorale et plus particulièrement celle de 2014».

Il n’aura pas celle de la députée Anne-Yvonne Le Dain (PS), qui s’est félicitée de son assignation à résidence sur sa page Facebook.