Attentats à Paris: La basketteuse américaine Mistie Bass a rapidement quitté la France

BASKET Avec l'accord de Montpellier, l'ex-meilleure joueuse de Ligue féminine a mis fin à son contrat. Elle a rejoint Phoenix sitôt après les attentats à Paris...

Jerome Diesnis

— 

Mistie Bass, ex-intérieure du BLMA
Mistie Bass, ex-intérieure du BLMA — Dominique Bentejac

La basketteuse américaine Mistie Bass a quitté le club de Lattes-Montpellier (BLMA) et le championnat de France de basket dans lequel elle évoluait depuis 2010. L’intérieure, élue deux fois meilleure joueuse du championnat, se serait mise d’accord avec ses dirigeants sur une fin de contrat prématurée. « Cela fait un petit moment qu’elle n’était pas bien, elle avait des problèmes personnels, détaille son désormais ex-entraîneur Valery Demory. On avait passé un deal : elle restait jusqu’à Noël, puis on la libérait. Sauf si on trouvait avant quelqu’un entre-temps, auquel cas elle était libre de partir. »

Ce qui semble être le cas. C’est Mame-Marie Sy-Diop qui la remplacera. Loin de présenter le même pedigree, la Sénégalaise (30 ans) connaît la Ligue féminine pour y avoir porté le maillot de quatre clubs. « Une bonne défenseuse qui se battra pour les rebonds et s’immiscera très bien dans notre jeu de mouvement », reprend l’entraîneur.

« Son départ était prévu »

Le coach balaie en revanche les rumeurs d’une divergence avec le club, née de la déception de ne pas jouer la Coupe d’Europe. Ou encore d’un départ précipité de France. C’est pourtant ce que semble laisser penser les derniers messages de cette grande utilisatrice de twitter.

 

Les attentats, pour Valery demory, ne sont pas à l’origine de son départ mi-novembre. « D’ailleurs, on avait prévu de lui rendre hommage contre Angers, mais le match n’a pas eu lieu pour les raisons que l’on sait. » Le match reporté comme l’intégralité des rencontres de basket ce week-end sur le territoire français, la joueuse de WNBA a sauté dans le premier avion. « Œil pour œil laissera ce monde aveugle ! », s’exclame-t-elle.

Le plus gros salaire du club

Arrivée de Lyon en 2014, la fille du chanteur Chubby Checker, alias Mister Twist, n’aura disputé que 22 rencontres avec les Héraultaises au total. « Pendant quatre mois, ce fut très bien. Ensuite, cette blessure au genou l’a stoppée. Cette saison, elle n’est pas revenue avec le même état d’esprit, concède Valery Demory. C’est une déception car on attendait d’elle autre chose lorsque l’on a laissé partir Helena Ciak ».

Son départ libère le plus gros salaire du club, bien plus important que celui de sa successeuse. « On espère ne pas avoir à dépenser ces économies afin de pouvoir disputer de nouveau la Coupe d’Europe la saison prochaine », programme l’entraîneur…