Montpellier: Le MHB s'incline en Ligue des champions malgré un grand Siffert

HANDBALL Malgré l'entrée de leur gardien à 50% d'arrêts, les Héraultais ont gâché trop d'occasions pour oublier une première période ratée...

Jerome Diesnis

— 

Diego Simonet et ses partenaires ont échoué une seconde fois (25-21) sur les Allemands de Rhein-Neckar-Lövren
Diego Simonet et ses partenaires ont échoué une seconde fois (25-21) sur les Allemands de Rhein-Neckar-Lövren — PG Photography

Les temps sont durs pour le MHB en Coupe d’Europe. Trois jours à peine après s’être incliné sur son parquet contre Rhein-Neckar-Lövren, il a chuté en Allemagne. Et en repart avec un lot de regrets. Au-delà de l’écart de quatre buts entre les deux formations (25-21), Montpellier a eu en seconde période les occasions de rattraper trente premières minutes complètement ratées.

23 minutes de jeu, 50 % d’arrêts

Arrivé à la pause à 16-10 avec un énorme déficit offensif, Montpellier n’a pas profité de l’entrée remarquable d’Arnaud Siffert. Ses 50 % d’arrêts n’ont pas suffi (9 au total sur 18 tirs en 23 minutes). Impressionnant, l’ancien gardien de Nantes a multiplié les sauvetages y compris sur des immanquables.

 

Malheureusement, il fut bien seul, trop seul. Le gardien de but n’a pas trouvé les relais escomptés sur le parquet de Francfort. Dans le champ, ses partenaires ont multiplié les pertes de balle et les occasions ratées de recoller au score et de mettre la pression sur ces Allemands plus du tout sereins.

Deux rendez-vous décisifs

Il faudra cravacher pour aller chercher la sixième place qualificative pour les huitièmes de finale. Montpellier compte deux victoires pour six défaites. Le bilan est maigre, mais l’aventure n’est pas encore finie, d’autant que Szeged s’est imposé dans le même temps chez son adversaire direct, Kristianstad.

Ça tombe bien : en compétition avec les Suédois de Kristianstad pour la sixième et dernière place qualificative, le MHB va recevoir Szeged le 29 et se déplacer en Suède le 5 décembre pour deux rendez-vous décisifs.