Montpellier: Le quartier Garosud envahi par les mouches, un restaurant forcé de fermer

ENVIRONNEMENT Les entreprises et les commerçants font face à une recrudescence de ces insectes volants. Un restaurant a même dû fermer ses portes. La faute, selon le patron, à l’usine Amétyst…

Nicolas Bonzom

— 

La Brasserie La mère Michel était installée non loin de l'usine Amétyst.
La Brasserie La mère Michel était installée non loin de l'usine Amétyst. — N. Bonzom / Maxele Presse

Dans la zone de Garosud, depuis quelques jours, on ne parle que de ça : les mouches ont envahi le quartier. C’est le patron de la Brasserie La mère Michel, rue Recouly, qui a mis le feu aux poudres dans Midi Libre : ce vendredi, Christophe Michel a mis la clé sous la porte.

« Trop de mouches »

La faute, selon l’entrepreneur, à une nuée d’insectes volants qui gâche la vie des clients, et des employés. En ligne de mire : Amétyst, l’usine de méthanisation, installée à quelques centaines de mètres de là. « Ces mouches, c’est impressionnant, assure un artisan du quartier. On en a partout, et tout le temps dans l’atelier et sur nos produits. C’est gênant pour les clients qui viennent nous voir. Les employés se plaignent. »

De son côté, Kamel, qui est salarié d’une société du bâtiment, assure que toutes ses journées débutent avec le même rituel : la chasse aux mouches. « Chacun sa tapette et on en écrase des dizaines sur les murs et sur les vitres… C’est vraiment infernal. A la brasserie ? Bien sûr qu’on y allait… Mais on a fini par abandonner. Trop de mouches », souligne-t-il.

« Des mouches sur la fourchette »

« Lorsque vous mangez et que des mouches se posent constamment sur votre fourchette… Bof… », soupire un autre employé du quartier. « Dans les magasins de nourriture, c’est pareil… Il y a en partout… », insiste l’un de ses collègues, qui fait ses courses dans la zone.

De son côté, la direction d’Amétyst a assuré sur France 3 n’avoir rien changé dans ses processus qui expliquerait une recrudescence de ces insectes. Selon elle, l’usine de méthanisation n’a aucune responsabilité dans ce problème qui touche le quartier.