Montpellier candidat à l'organisation du Final Four de la Coupe de la ligue

HANDBALL Le MHB sort d'une semaine fondatrice après deux victoires dans le money-time face à Paris en championnat et Dunkerque en Coupe de la ligue...

Jérôme Diesnis

— 

Les Montpelliérains exultent. Au terme d'un match extrêmement compliqué, ils se sont imposés 25-24 contre Dunkerque
Les Montpelliérains exultent. Au terme d'un match extrêmement compliqué, ils se sont imposés 25-24 contre Dunkerque — Patricia Glorion / PG Photography

Vainqueur de Dunkerque en quarts de finale de la Coupe de la ligue, Montpellier va déposer un dossier auprès de la ligue nationale de handball pour organiser le Final four de la Coupe de la ligue à l’Arena, les 12 et 13 mars. Paris, Nantes et Toulouse sont les trois autres qualifiés.

Elle a de la ressource et un sacré caractère cette équipe. Trois jours après avoir dominé Paris au bout du suspense, le MHB a arraché sa qualification pour le Final four après avoir terriblement souffert contre Dunkerque (25-24). « On va les chercher, on est obligé. C’est notre vingtième match de la saison et par moment c’est à l’énergie », évoque le gardien Arnaud Siffert, auteur d’arrêts décisifs en seconde période ce dimanche.

Guigou : « Cette semaine comptera »

Après avoir été mené une bonne partie du match, Montpellier s’est arraché pour lever les bras. Comme face à Paris jeudi (32-31). « Ça a été très dur, mais on ne s’est pas affolé. On a été patients. C’est une semaine qui risque de compter dans une saison », évoque Michaël Guigou, debout quand son équipe était dans le dur en début de seconde période.

Le tournant, ce fut cette double infériorité achevée sans encaisser de but alors que Dunkerque menait de deux unités (16-18, 44e). Entre fatigue et enthousiasme, le MHB a fait basculer son destin. « Je suis très satisfait : j’avais peur de tomber en panne d’essence. Et c’est nous qui sommes dominateurs dans les dernières minutes », conclut Patrice Canayer.