Hérault: Un homme menace de se suicider si on lui enlève son lion

FAITS DIVERS Ce maçon de 36 ans détient un jeune fauve, dans une cage, depuis sept mois… Il a refusé de le livrer aux gendarmes, samedi, malgré l’ordre de la préfecture…

Nicolas Bonzom

— 

Un jeun lion (illustration).
Un jeun lion (illustration). — WENN/SIPA

C’est un étonnant animal de compagnie auquel s’est attaché Anthony, à Poussan. Ce maçon de 36 ans détient… un lion. L’animal, installé dans une cage de fortune, lui aurait été offert il y a sept mois, note Midi Libre, qui révèle l’information. Ce jeune fauve, qui est en bonne santé, selon son propriétaire, aurait 14 mois.

« Je me tirerai une balle si on me l’enlève »

Samedi, l’homme a reçu la visite des gendarmes de la brigade de Mèze, diligentés par la préfecture, pour récupérer l’animal, détenu illégalement. Face au refus de l’Héraultais de livrer la bête, après plusieurs heures de négociations, ils ont fait demi-tour, refusant d’employer la force. De son côté, le propriétaire menace de mettre fin à ses jours si Ciam lui était enlevé. « Je me tirerai une balle dans la tête, si on me l’enlève. Ils auront ma mort sur leur conscience », confie-t-il à Midi Libre.

 

« Actuellement, ma femme est en train de passer une capacité pour détenir Ciam. On paie 2.800 euros de cours pour ça. Ma femme, c’est sa passion, elle aime les fauves. En France, on ne peut pas s’exprimer. On ne nous laisse pas le temps de faire les choses. Je ne veux pas qu’on m’enlève Ciam. J’y tiens. Quand j’ai récupéré Ciam, il était maigre, on voyait les côtes. Aujourd’hui, il va bien. (…) Il mange, il est heureux. » L’homme assure qu’il va installer des cages aux normes. « On ne me laisse pas le temps », note l’homme.