Béziers: Twitter moque les propos de Robert Ménard sur les kebabs

POLITIQUE « On est dans un pays de tradition judéo-chrétienne », a déclaré le maire d'extrême droitee pour justifier leur interdiction dans le centre historique…

C.D.

— 

Robert Ménard, le 12 février 2015.
Robert Ménard, le 12 février 2015. — SIPA

Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que les twittos réagissent aux propos du maire de Béziers, Robert Ménard qui, dans un reportage d’Envoyé Spécial diffusé jeudi soir, justifiait l'interdiction de toute nouvelle ouverture de restaurants kebab dans le centre historique de la ville, au prétexte qu'« on est dans un pays de tradition judéo-chrétienne ». « C’est difficile pour certains mais il faut s'y faire», a-t-il ajouté.

Envoyé spécial. Robert Ménard déclare la guerre au kebab

Sous le hashtag #RemplaceUnMotDansUnTitreDeBouquinParKebab, c’est un florilège de réactions que l'on peut lire sur Twitter :

 

 

Sur Twitter également, le maire de Béziers dit «assumer» totalement ses propos, en réponse à un article du Lab d’Europe 1 sur le sujet. « Ces commerces n’ont rien à voir avec notre culture », écrit-il.