Montpellier: Vers la fin de la galère sur le boulevard du Jeu-de-Paume ?

COMMERCES Alors que les commerçants galèrent depuis plusieurs mois, le bout du tunnel n'est peut-être pas si loin sur l'artère montpelliéraine...

Jerome Diesnis

— 

Le Jeu-de-Paume à Montpellier.
Le Jeu-de-Paume à Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse

La requalification du boulevard du Jeu-de-Paume, artère autrefois asphyxié par les voitures, rendu aux piétons et bientôt dans sa totalité aux tramways, est quasiment achevée. Ce mercredi, il a été habillé d’un mobilier urbain flambant neuf, disposé en différents endroits, avant leur implantation définitive selon le voeu des passants et des commerçants.

De nouvelles enseignes

C’est plus que symbolique. Sur cette artère où de nombreux commerces ont fermé, la Serm a racheté près de 4.000 m2 de locaux, pour l’équivalent de 30 nouvelles installations, dont six à venir courant 2016. Parmi elles, figurent, d’ici fin 2015, une boutique de prêt-à-porter féminin, l’enseigne 34th avenue (mode), Ju’Sto (maroquinerie et accessoires de mode). Début 2016, un bar à vin de 120 m2 s’installera à l’entrée de la rue du Faubourg-de-Courreau, ainsi que l’enseigne Hybrid.

L’enseigne montpelliéraine Home Coffee, en pleine expansion, s’apprête également à ouvrir un troisième coffee-shop à Montpellier, en toute connaissance de cause. « Cela fait deux ou trois ans que l’on regarde l’évolution du boulevard du Jeu-de-Paume, évoque Stéphane Ransou, son fondateur. Les travaux sont quasiment terminés avec un très joli pavé. On estime qu’il faudra une année pour lancer la machine. Il y a de belles enseignes, les gens vont y flâner. On croit à son développement. »

Tous ne partagent pas cette idée. Le patron de l’épicerie fine Le Père Simper a annoncé son départ avec colère dans la presse, il y a quelques semaines… Mais après trois ans de travaux, la galère touche pourtant peut-être à sa fin. « Les chantiers seront terminés pour la mi-novembre de façon à ce que les commerçants vivent pleinement les fêtes de fin d’année, souligne Abdi El-Kandoussi, patron de la Tam, maître d’ouvrage des travaux, mandaté par la métropole. Tout sera terminé à l’exception de l’arrêt face à Nespresso. De l’autre côté, il sera en place. Ce sera terminé après les fêtes ».