Ligue 1: Laurent Pionnier, le gardien du MHSC, appelle à la mobilisation

FOOTBALL Au quart du championnat, le club entraîné par Rolland Courbis a une bonne tête de relégable…

Jérôme Diesnis

— 

Laurent Pionnier, gardien du MHSC.
Laurent Pionnier, gardien du MHSC. — N. Bonzom / Maxele Presse

Laurent Pionnier a appelé à la mobilisation générale : « Ce n’est pas avec cet état d’esprit que l’on s’en sortira, s’est-il alarmé, sur les ondes de France Bleu Hérault, lors du Club Sers. Il faut vite se remobiliser, travailler dur. Ça commence aux entraînements. Les joueurs ne sont pas habitués à jouer la descente, il va falloir que nous, les anciens, nous leur parlions. »

Droit dans le mur ?

L’appel du gardien du MHSC, 33 ans, dont 19 au club, est proportionnel aux craintes induites par la prestation catastrophique à Lille (2-0). Des discussions individuelles de Rolland Courbis avec les joueurs, ce mardi, pas plus que du vestiaire où les cadres devaient prendre la parole, rien n’a filtré. Si le groupe ne prend pas conscience de la gravité de la situation, il va droit dans le mur…

Au quart du championnat, Montpellier n’a pris que 4 points sur 27 possibles, soit une base famélique de 16 unités au final. Et voilà que Rolland Courbis, si ça ne suffisait pas, évoque l’hypothèse d’un départ de Morgan Sanson dès le mercato d’hiver…

Victime d’une rupture du ligament croisé, le milieu reprendra au mieux à la fin du mois. Mais si le MHSC, pour équilibrer son budget, se sépare de son meilleur élément dès janvier, il enverrait un bien triste signe sur le pourcentage de chances qu’il se donne de rester en L1. Aujourd’hui Montpellier a une vraie tête de relégable en puissance. Seul un électrochoc pourrait l’aider à se sortir de son marasme…