Quelques photos avec le hashtag #amisdelea.
Quelques photos avec le hashtag #amisdelea. — Capture d'écran Facebook

SOLIDARITE

Montpellier: Un hashtag #amisdelea pour faire face à la barbarie

Une campagne virale prend forme autour des amis de Léa, une jeune fille violée et assassinée à Montpellier, en 2010... Son meurtrier a été condamné à la prison à vie, en novembre, mais il a fait appel...

Ils sont environ 400 à aimer la page Facebook « Événement photo Amis de Léa ». Environ la moitié d’entre eux ont posé une photo avec le hashtag « amisdelea ». L’association éponyme a lancé, jeudi, une campagne sur les réseaux sociaux, en mémoire de la jeune fille, assassinée dans la nuit du 31 décembre 2010. Le but : soutenir sa famille qui lutte pour obtenir justice.

« Briser l’isolement »

« Nous voulons montrer à la famille qu’elle n’est pas seule dans son combat, explique Nicolas Serres, président de l’association, créée le 3 août. Ces photos doivent être un réconfort avant d’affronter une nouvelle fois ce procès qu’on n’a pas du tout envie d’affronter. »

La jeune Montpelliéraine avait été violée, puis assassinée à 17 ans. Appliquée rétroactivement, la réforme de la garde à vue a annulé les aveux de son assassin présumé, pourtant rapidement interpellé et confondu : des éléments inutilisables au procès. Finalement condamné à perpétuité par les assises de Montpellier en novembre, Gérald Seureau a fait appel et laisse de nouveau la famille dans l’angoisse.

« Briser l’isolement » de la famille et des amis de Léa

« C’est un moyen de briser l’isolement de gens qui ont partagé la douleur et l’incompréhension face à cette bataille judiciaire, reprend Nicolas Serres. Le mur est un moyen de s’exprimer tous ensemble. En aucun cas, c’est une dénonciation du travail de la justice. On laisse à chacun le loisir de se faire sa propre opinion. »

Ni le lieu, ni la date du procès en appel n’ont été fixés à ce jour.