Montpellier: Un mandat d'arrêt lancé contre un accusé absent

JUSTICE Le procès de la fusillade du Canal du midi, le 5 août 2010, s'est ouvert ce lundi...

Nicolas Bonzom

— 

Assises de l'Hérault (illustration).
Assises de l'Hérault (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

La Cour d’assises de l’Hérault a lancé un mandat d’arrêt contre un Biterrois de 49 ans. Ce lundi, l’homme ne s’est pas présenté pour le premier jour du procès de la fusillade du 5 août 2010, qui a fait un mort et deux blessés, à Agde, au bord du Canal du midi.

« Il m’a dit ''A lundi'' »

« Je l’ai eu au téléphone vendredi, il m’a dit ''A lundi'', a expliqué son avocat Me Darrigade, au cours de l’audience. Je déplore cette absence, d’autant plus qu’il avait des éléments intéressants à faire valoir. » L’homme, déjà condamné pour meurtre, fait partie des quatre personnes qui doivent être jugées jusqu’au 9 octobre à Montpellier. Ils comparaissaient libres après avoir passé plusieurs années en prison.

Les quatre hommes auraient tiré sur leurs trois victimes en pleine après-midi, sous les yeux des passants, au bord de l’eau. La fusillade serait liée à un établissement musical à Villeneuve-lès-Béziers.