Montpellier: Avez-vous assisté au tournage de «L'Emmerdeur» en 1973 ?

CINEMA Languedoc-Roussillon Cinéma recherche des témoins et des archives autour de deux films cultes...

Nicolas Bonzom

— 

Jacques Brel dans "L'Emmerdeur". Le film est disponible chez TF1 Vidéo.
Jacques Brel dans "L'Emmerdeur". Le film est disponible chez TF1 Vidéo. — TF1 Vidéo

En 1973, Edouard Molinaro choisissait Montpellier pour tourner L’emmerdeur, film devenu culte avec Jacques Brel et Lino Ventura. La même année, José Giovanni plante sa caméra, lui aussi, dans la capitale languedocienne pour filmer Jean Gabin et Alain Delon dans Deux hommes dans la ville.

Cinq films cultes tournés à Montpellier

Quelques mois après l’avoir fait avec L’homme qui aimait les femmes de François Truffaut (1976), Languedoc Roussillon Cinéma, soutenu par la mairie de Montpellier, a lancé, cet été, un appel pour retrouver des figurants ou des témoins des deux tournages, mais aussi des archives.

La « chance » d’avoir croisé Delon ou Gabin


« On a déjà une trentaine de contacts, et on est allé rencontrer quinze d’entre eux, confie Karim Ghiyati, directeur de la structure. Certains nous ont parlé de leur chance immense d’avoir croisé la route de monuments comme Delon ou Gabin. D’autres sont toujours émus de savoir que leur jeunesse a été couchée éternellement sur pellicule… Ils montrent le film de temps en temps à leurs petits enfants, en leur expliquant que le jeune homme de 25 ans à l’écran, c’est leur grand-père… On a également appris des choses. Un témoin nous a expliqué par exemple que Jean Gabin était très malade lors du tournage à Montpellier, et qu’il était suivi par un médecin… »

Des photos inédites de l’époque

Languedoc-Roussillon Cinéma cherche particulièrement des particuliers qui auraient pris des photos, lors des tournages. « On voit toujours les mêmes clichés de ces films-là, reprend le directeur de Languedoc Roussillon Cinéma. Ce qui est intéressant avec de telles photos, c’est qu’on a un autre angle de vue et des images totalement inédites des comédiens. »

L’ensemble des archives collectées et des témoignages seront mis prochainement à la disposition de tous sur le site de la structure. Pour participer au projet, contactez Karim au 06 18 70 06 53 ou renseignez-vous sur languedoc-roussillon-cinema.fr.