Montpellier: Emmanuel Pi Djob, ancien de «The Voice», dévoile un nouvel album

MUSIQUE « La même lumière », premier single de son cinquième opus, tourne déjà sur les radios…

Nicolas Bonzom

— 

Emmanuel Djob sur le plateau de "The Voice".
Emmanuel Djob sur le plateau de "The Voice". — Leroux / SHINE FRANCE / BUREAU233

Deux ans et demi après sa participation très remarquée à « The Voice » (TF1), Emmanuel Pi Djob dévoile quatre titres dans un EP, « Get on board », qui vient de sortir. L’album complet de l’artiste camerounais, Montpelliérain d’adoption, est prévu d’ici novembre. Et l’écoute des premiers morceaux permet d’en savoir un peu plus sur l’essence de ce cinquième opus : si ces racines blues et gospel, qui font sa renommée, sont présentes, le musicien, qui a entièrement écrit et composé l’album, a choisi de « s’ouvrir ».

« Get on board » est l’un des titres de l’EP.

« Pour moi, le français était associé à une langue coloniale… »

« C’est évidemment très soul, mais je n’ai pas voulu un album fermé à l’univers afro-américain, confie Emmanuel Pi Djob. Le producteur et moi-même souhaitions que je chante en français. C’est une chose totalement nouvelle pour moi. Je suis le premier surpris… » Et chanter en français n’a pas été une chose simple pour l’Héraultais à la voix rauque, habitué à l’anglais. « Il a fallu que j’apprivoise cette langue, note l’artiste. Depuis mon enfance, je baigne dans le gospel et le blues, et l’anglais a toujours été la seule langue dans laquelle j’ai chanté. Pour moi, à travers mon histoire personnelle, le français était associé à une langue coloniale, contrainte, et n’avait aucun lien avec l’émotion. Aujourd’hui, j’ai changé d’idée, et j’ai appris à voir cette langue comme très poétique. »

Et c’est Francis Lalanne qui l’a aidé dans ce travail de fond. Le chanteur l’a notamment accompagné dans la réécriture de textes en français. « Il a passé beaucoup de temps avec moi, reprend l’artiste. Je l’estime énormément, il m’a aidé à prendre confiance dans cette langue, avec laquelle j’avais du mal à exprimer mes émotions. » Et c’est d’ailleurs un single dans la langue de Molière, « La même lumière », dont le clip sera tourné début septembre, qui a été choisi pour représenter l’album. Le titre tourne déjà sur les radios locales. Un hymne à la tolérance, très entraînant, sur des rythmes reggae, qui pourrait être l’un des titres surprises de la rentrée s’il est bien distribué.

« The Voice » a pas mal changé sa vision des choses

L’aventure « The Voice » l’a également aidé dans la réalisation de cet album. « Si je n’avais pas participé à cette émission, oui, c’est sûr, l’album ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui, assure Emmanuel Pi Djob. J’aurai continué à faire un album soul, gospel et blues, sans vraiment d’ouverture vers d’autres univers. » Pour découvrir l’EP de l’artiste montpelliérain, rendez-vous sur son site officiel ou sur les plates-formes de téléchargement légal.

« Many rivers to cross », en duo avec le Montpelliérain Yoann Fréget, vainqueur de « The Voice », dont il fut le coach vocal à Montpellier.