Montpellier: La commune classée en catastrophe naturelle ?

INTEMPERIES La ville a encore une fois été victime de très fortes pluies, dimanche...

Nicolas Bonzom

— 

Les intempéries dimanche ont inondé plusieurs routes du département de l'Herault.
Les intempéries dimanche ont inondé plusieurs routes du département de l'Herault. — ALEXANDRE DIMOU / AFP

Suite aux fortes intempéries qui ont touché Montpellier ce dimanche, le maire Philippe Saurel (divers gauche) a fait savoir qu’il demandait à l’Etat le classement de la commune en état de catastrophe naturelle. La ville avait déjà été reconnue comme tel par arrêté interministériel le 8 octobre après les inondations de l’automne dernier.

Des records jamais égalés

Les précipitations orageuses survenues dimanche 23 août sont qualifiées d'« exceptionnelles » par Météo France Montpellier. « Certaines valeurs sont dignes des plus gros épisodes d’automne dans nos régions », note l’organisme : 169 mm sont tombés à l’aéroport de Montpellier (essentiellement en 4 à 5 heures), « ce qui est de l’inédit dans notre station pour un mois d’août » (précédent record de pluies en 24 h : 101 mm le 20 août 1959), 158 mm à St-Jean-de-Védas, 153 mm à Lattes et de 135 à 140 mm à Montpellier. Hors de la métropole, 211 mm ont été relevés à Soumont (près de Lodève) et 206 mm à la Vacquerie-et-St-Martin, près de St-Guilem-le-Désert.