Montpellier: Gratuit ou payant ? Le guide des parkings en bord de plage

LITTORAL Entre Frontignan et La Grande-Motte, la voiture reste le mode de transport le plus pratique sur le littoral...

Nicolas Bonzom

— 

La plage du Point-Zéro, à la Grande-Motte, près de Montpellier.
La plage du Point-Zéro, à la Grande-Motte, près de Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse

Tant que le tramway n’ira pas jusqu’à la mer, la voiture restera le moyen le plus pratique pour aller bronzer sur les plages du littoral montpelliérain. Encore faut-il trouver une place pour se garer… Si certains parkings demeurent gratuits, certaines communes se sont laissées aller à des stationnements payants. 20 Minutes fait le point.

A Frontignan, c’est gratuit

A Frontignan, le parking est gratuit partout. Sur l’avenue des étangs (un millier de places) ou sur le front de mer, les places sont rares, mais libres. « Nous sommes l’une des seules communes du littoral à proposer un stationnement gratuit, confie une proche du maire. Garantir un accès gratuit pour tous à la plage est un principal fondamental. »

A Villeneuve-lès-Maguelone, c’est payant

A Villeneuve-lès-Maguelone, pour aller à la plage, on paye. Sur le parking du Pilou (400 places), c’est 4 euros et 2 euros de 18 h à 20 h. Les Villeneuvois peuvent y accéder en achetant un badge à la mairie à 8 euros. Quant aux vacanciers hébergés en chambre d’hôtes ou dans un meublé, c’est à 10 euros la semaine. Même tarif sur le parking du Prévost (900 places) : 4 euros et 2 euros dès 18 h, ou 60 euros les 20 entrées.

A Palavas-les-Flots, c’est gratuit

Avec Frontignan, Palavas est l’une des seules communes du littoral montpelliérain à proposer un stationnement gratuit le long des plages. Rive droite, même si c’est parfois l’anarchie, on peut se garer sur la D62E2 et l’avenue de l’Evêché-de-Maguelone sans débourser un centime. Un grand parking, au bord de l’étang du Prévost, est également disponible et gratuit. Rive gauche, on peut, par chance, tomber sur une place libre en centre-ville, sur le petit parking face aux Arènes ou sur l’avenue Saint-Maurice.

A Carnon, ça dépend…

La commune dispose de 3.220 places en bord de mer, dont 1.920 sont gratuites, sur le parking du Lido, entre le Petit et le Grand-Travers. Les 1.300 autres sont payantes. C’est le cas au parking des Roquilles (800 places), rue Samuel-Bassaget, où il vous en coûtera 3 euros pour la journée. Et, depuis le 1er juillet, c’est aussi le cas au Petit-Travers (500 places). Là encore, c’est 3 euros. Ce qui n’est pas du goût de tout le monde : une pétition en ligne a été lancée pour dénoncer la situation.

Officiellement, c’est pour supporter le coût de l’aménagement récent du Lido, et de l’entretien des plages. Les Melgoriens et Carnonnais, « qui contribuent déjà aux charges d’entretien et de préservation de la plage du Petit Travers par le biais des impôts », note la mairie de Mauguio-Carnon, bénéficient cependant d’un tarif réduit : 1,50 euro la journée. Ils sont invités à retirer leurs macarons à coller sur le pare-brise à la mairie.

…et à La Grande-Motte, ça dépend aussi

A La Grande-Motte, on navigue entre le gratuit et le payant. Côté gratuit, il reste le parking du centre-ville, sur l’allée des parcs, le Ponant, rue Saint-Louis, et le Couchant, avenue de la Petite-Motte, tous à dix minutes à pied de la plage. En bord de mer, il y a celui de l’esplanade Jean-Baumel. On peut aussi trouver une place dans les parkings du centre commercial du Miramar, des Goélands, de la zone artisanale, ou des tennis, sur l’avenue Général-Leclerc.

Il est évidemment plus facile de trouver une place du côté des parkings payants : à la Grande-Motte, au Grand Travers-Ouest, on paie 4,50 euros par jour en été, et 30 euros les 10 entrées. Sur le reste de la commune, entre 0,70 et 1,50 de l’heure selon les zones de 9 h à 22 h. C’est le cas pour le parking de la plage du Point-Zéro (0,70 euro).