Mercato: Louis Nicollin prendrait bien Rabiot à Paris, «comme ça, sa maman serait contente»

FOOTBALL Farceur, mais avec une petite idée derrière la tête, le président de Montpellier prendrait bien le joueur de Paris en prêt. Ce n’est pas gagné…

Jérôme Diesnis
— 
Le milieu de terrain du PSG Adrien Rabiot contre Bastia, le 11 avril 2015, au Stade de France.
Le milieu de terrain du PSG Adrien Rabiot contre Bastia, le 11 avril 2015, au Stade de France. — MARTIN BUREAU / AFP

Louis Nicollin adore jouer avec les médias, de leur avidité pour les petites phrases, de leur crédulité parfois. Et de temps en temps, le clin d’œil est un peu plus appuyé. Sur les ondes de RMC, le président du MHSC a déclaré sa flamme à Adrien Rabiot. « On le prendrait pour le remettre d’aplomb, A Montpellier, il marcherait bien et sa maman serait contente », s’amuse Loulou.

La mère du jeune joueur (20 ans) du PSG est aussi son agent. Un conseiller pas commode qui a demandé le transfert de son fils, sous contrat jusqu’en juin 2019, afin qu’il bénéficie de davantage de temps de jeu. Mais sans doute pas pour renforcer un club au standing moindre comme Montpellier…

« Le salaire ? C’est pour Nasser ! »

Régulièrement titulaire avec les champions de France jusqu’en février, il avait ensuite peu joué. Jusqu’à l’apothéose de la finale de la Coupe de France. Ce jour-là, le staff parisien n’aurait pas attendu le joueur, en retard, et aurait intimé l’ordre au chauffeur de bus de filer sans lui… « Depuis le soir de la finale, il me semble qu’il n’a plus trop la cote », reprend, malicieux, Louis Nicollin.

Nasser al-Khelaïfi dira-t-il banco pour un prêt ? Hum… Il y a comme un point d’achoppement : « Nasser prendra le salaire. Nous, on le remettrait d’aplomb l’année prochaine et Paris ferait un jackpot pour la revente ».

Boudebouz, ce serait quatre ans

Le contrat du Bastiais Ryad Boudebouz devrait s’élever à quatre ans. Les clubs de Bastia et Montpellier sont d’accord sur le montant du transfert (1,7 million), l’agent du joueur achevait de discuter salaire ce mercredi avec Laurent Nicollin.