Montpellier: Le festival I Love Techno est de retour

MUSIQUE Annulé à la dernière minute en décembre 2014, provoquant la colère des festivaliers, l'événement se tiendra le 19 décembre prochain, au Parc Expo...

Nicolas Bonzom

— 

I Love Techno Montpellier.
I Love Techno Montpellier. — Nicko Guihal / Live Nation France Festivals

Le festival I Love Techno sera bel et bien de retour le 19 décembre prochain, au Parc Expo de Montpellier. A cette occasion, l’événement électro fusionne avec son grand frère belge, définitivement au placard, pour ne faire qu’un : I Love Techno Europe, à Montpellier, sera désormais unique sur le vieux continent.

Et, pourtant, ce n’était pas gagné : en décembre 2014, ce qui devait être la 4e édition fut purement et simplement annulée à la dernière minute, tandis que 35.000 festivaliers, dont certains venus de toute l’Europe, affluaient vers Pérols, où se trouve le Parc Expo.

« Ce fut très dur »

Un immense gâchis dû à l’avis défavorable délivré par la commission sécurité : la préfecture et les pompiers ont pointé du doigt des manquements, au niveau des issues de secours du Parc Expo. Jean-Pierre Rico (UDI), maire de Pérols, a préféré suivre l’indication de la commission, même s’il n’y était pas obligé. Résultat : des dizaines de milliers de fêtards à la porte, errant dans les rues de Montpellier, et une flopée d’insultes sur les réseaux sociaux.

« Il est vrai que la décision était difficile à prendre, mais je l’ai prise, note l’édile. Oui, on a reçu des tas de lettres, et de mails, parfois violents. Mais aussi des lettres qui nous remerciaient, en soulignant notre courage. » Pour répondre à la commission sécurité, des travaux vont être réalisés : quatre issues de secours supplémentaires et l’installation de zones d’alarmes indépendantes. Coût de l’opération : 150.000 euros.

« Montpellier, le berceau de la musique électronique »

Aujourd’hui, « tout est oublié »… Organisateurs et élus semblent rabibochés et prêts pour relancer la machine. « Ce fut très dur, pour tout le monde, c’est vrai, raconte Armel Campana, organisateur d’I Love Techno Europe. J’ai vu les équipes pleurer. Mais malgré tout ce qu’il s’est passé, et malgré la vingtaine de propositions, que nous avons reçues pour accueillir l’événement, nous voulions rester ici à Montpellier. C’est le berceau de la musique électronique et au carrefour de l’Europe. Nous voulons désormais aller de l’avant et proposer un line-up exceptionnel, unique en Europe, une déco, et une ambiance juste incroyables. »

Certains artistes, qui n’ont pas pu se produire en 2014, devraient faire leur retour… Mais pour l’instant, le programme est secret. Il ne sera dévoilé qu’à la rentrée.