Montpellier: Un dégazage sauvage contraint le maire de Palavas à fermer ses plages

POLLUTION Une nappe d'un kilomètre de diamètre prenait la direction de la plage avant d'être poussée par le vent vers l'ouest. En fonction des analyses, les plages devraient rouvrir ce vendredi...

Jérôme Diesnis

— 

Sur la plage, le 27 juillet 2014 (illustration)
Sur la plage, le 27 juillet 2014 (illustration) — Valery Hache AFP

Le maire de Palavas-les-Flots Christian Jeanjean (UMP) a décidé « par mesure de précaution » d’interdire ce jeudi, la baignade sur les plages de la rive droite de la commune balnéaire, depuis le port de plaisance jusqu’au Prévost.

Une nappe d’environ un kilomètre de diamètre d’un produit blanc et visqueux a été repérée dans la matinée, nécessitant l’intervention des pompiers et des services techniques, qui ont procédé à des prélèvements. « Cette pollution organique est issue du dégazage sauvage d’un bateau », selon Christian Jeanjean.

Le maire a porté plainte à la gendarmerie. « La nappe est partie depuis vers l’ouest. L’eau et de nouveau claire et non souillée, souligne l’édile. Mais on attend le résultat des analyses demain matin pour ouvrir de nouveau la baignade aux touristes et riverains, en toute sécurité ».