Montpellier: Les photos du Festival international des sports extrêmes (Fise)

EVENEMENT La 19e édition du festival montpelliérain a rassemblé entre 550.000 et 600.000 personnes sur les berges du Lez, pour quatre jours de compétition, de mercredi à dimanche...

Nicolas Bonzom

— 

Fise. Lancer le diaporama
Fise. — Cédric de Rodot.

Le Fise a (encore) battu un record de fréquentation: de mercredi à dimanche, de 550.000 à 600.000 curieux et passionnés se sont massés sur les berges du Lez, pour assister à la 19e édition du Festival international des sports extrêmes. «Au tout début, c’était un petit projet étudiant», sourit Hervé André-Benoît, son créateur.

Et aujourd’hui, son bébé ne connaît plus de frontière: après la Chine, la Malaisie et Andorre, l’événement «made in Montpellier» pourrait prochainement atterrir à Doha (au Qatar), à Abou Dabi (Emirats arabes unis), au Canada ou à Denver (Etats-Unis), pour de nouvelles étapes du Fise World Series.

«Entrer à Denver, notamment, là où tout a commencé pour les sports extrêmes, ce serait fantastique», souligne Hervé André-Benoît. En attendant, le Fise a signé un partenariat avec l’Union cycliste internationale, et la fédération internationale de roller, histoire de prendre encore plus d’ampleur. Rendez-vous en 2016, pour les vingt ans, à Montpellier, avec le retour de certaines grandes légendes qui ont marqué l’histoire du Fise…