Sète: Le peintre Pierre Soulages, maître du noir, victime d'un vol par ruse

FAITS DIVERS Le peintre a été délesté d'une importante somme d'argent par de faux policiers à son domicile

Jérôme Diesnis

— 

Le peintre français Pierre Soulages (d), tout de noir vêtu, lors de l'inauguration de son musée à Rodez le 30 mai 2014 avec le président François Hollande (g)
Le peintre français Pierre Soulages (d), tout de noir vêtu, lors de l'inauguration de son musée à Rodez le 30 mai 2014 avec le président François Hollande (g) — Pascal Pavani POOL

Maître du noir, le peintre Pierres Soulages a été victime d’une escroquerie par ruse, mercredi, à son domicile de Sète. Deux hommes se présentant comme des policiers se sont introduits au domicile de l’artiste ruthénois, aujourd’hui âgé de 95 ans, dont le musée, ouvert dans sa ville natale en 2014, avait été inauguré par le président de la République François Hollande.

Prétextant un cambriolage à son domicile, ils lui ont demandé de vérifier si aucun objet de valeur n’avait été dérobé. Accompagné des faux fonctionnaires de police, le peintre a alors été vérifié l’enveloppe où il cachait une partie de ses économies. Au moment de quitter la pièce, l’un d’eux a alors subtilisé l’enveloppe qui contenait environ 35 000 €. Ce n’est qu’après leur départ que le peintre s'est rendu compte du vol.

Les faux policiers avaient présenté une carte tricolore, étaient coiffés d’une casquette de policier mais habillés en civil pour le reste. La police rappelle que les fonctionnaires de police ne portent jamais ce type de tenue dépareillée.