Vitorino Hilton, le joueur le plus utilisé à 37 ans au MHSC !
Vitorino Hilton, le joueur le plus utilisé à 37 ans au MHSC ! — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

FOOTBALL

Montpellier: tops et flops au MHSC avant le sprint final à la conquête de l'Europe

Le MHSC peut viser l'Europe en fin de saison s'il accroche la sixième place et Paris gagne la Coupe de la ligue

Le MHSC rencontre Bastia (20h) ce samedi. Le rendez-vous marque l'entrée dans la dernière ligne pour le MHSC, embarqué dans une passionnante course vers la Ligue Europa (si Paris a la bonne idée, vu de Montpellier, de s’imposer en Coupe de la ligue pour libérer une place dans l’épreuve continentale). A huit journées de la fin, avant ce sprint final, un point sur les tops et les flop d’un effectif qui globalement réussit une belle saison au-delà des espérances.

Les Tops

Vitorino Hilton. Voilà une statistique impensable un an plus tôt. A 37 ans, le capitaine est le plus utilisé par Rolland Courbis (2 610 minutes de jeu), alors qu’il était partie pour ne dispute qu’une partie des matchs.

Abdelhamid El-Kaoutari. Sa meilleure saison sous le maillot du MHSC pourrait lui ouvrir les portes de clubs plus fortunés, puisqu’il a un bon de sortie pour services rendus. Alors que le duel est l’une de ses forces, il est le joueur le moins sanctionné de Montpellier en proportion du temps de jeu.

Lucas Barrios. Il lui a fallu cinq mois pour trouver ses marques. Depuis, il est le meilleur buteur de L1 en 2015. Sa force : la précision. Il a cadré 61% de ses frappes (pour 10 buts). Très loin devant le reste de l’effectif.

Morgan Sanson. S’il manque encore de régularité, il s’est imposé à 20 ans dans l’entrejeu. Son abattage se matérialise dans une stat : il est le joueur le plus souvent victime ou auteur de fautes (111 depuis le début de saison).

Anthony Mounier. Après deux saisons transparentes, sa belle saison se concrétise dans son rôle de meilleur passeur du MHSC, avec 6 offrandes (et autant de buts).

Geoffrey Jourdren. 82% d'arrêts (113 sur 138 tirs), voilà l'un des meilleurs ratios de L1. Geoffrey Jourdren se bonifie avec le temps au point de réclamer une chance en équipe de France. Il figure en tout cas parmi les valeurs sûres de la L1.

Les flops

Dylan Gissi. Il a été recruté pour jouer arrière droit, 45 minutes catastrophiques contre Bordeaux (ses seules en L1) ont suffi pour comprendre qu’il s’agissait d’une erreur de casting.

Karim Aït-fana, Jamel Saihi. Deux des héros du titre de 2012 sont toujours blessés (pour le premier) ou en phase de reprise (pour le second). Une saison blanche qui pose des nuages sur leur avenir au MHSC.

Souleymane Camara. Certes, il a encore inscrit 3 buts. Mais «Super Sub» marque un peu le pas par rapport à ses belles années montpelliéraines.