François Trinh-Duc, sensationnel pour son retour en Top 14: «J’y ai pensé, repensé...»

RUGBY L'ouvreur de Montpellier n'avait plus débuté un match depuis sa fracture du tibia en octobre contre Oyonnax. Samedi, il a réalisé un match incroyable contre Lyon (45-17)...

Jérôme Diesnis

— 

François Trinh-Duc est de retour pour aider Montpellier à se qualifier en barrages (archives).
François Trinh-Duc est de retour pour aider Montpellier à se qualifier en barrages (archives). — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Il fut un temps où Montpellier, jeune ambitieux du Top 14, ne mettait pas un pied devant l’autre sans son capitaine Fulgence Ouedraogo. On sait depuis samedi que son destin repose désormais sur un autre homme, François Trinh-Duc.

Ce fut tellement évident samedi lors de la démonstration contre Lyon (45-17), que ça frise la caricature. «Ce retour. J’y ai pensé, repensé, avoue l’ouvreur qui a attendu d’être parfaitement remis pour ne pas risquer une rechute. Tout ce que j’ai pu emmagasiner de dureté depuis cinq mois est ressorti. Je suis très heureux».

Jake White: «Quelle inspiration!»

Et Montpellier avec. Car cette équipe triste comme un lundi pluvieux depuis des semaines a subitement été métamorphosé. «L’inspiration de François sur un terrain, c’est énorme! confirme son entraîneur (enfin, officiellement le consultant) Jake White. Il n’est pas encore au top, mais il emmène tout le monde avec lui.»

Et voilà le MHR redevenu un concurrent aux barrages à cinq journées de la fin de la phase préliminaire. Quelque chose nous dit que si l’ouvreur ne s’était pas fracturé le tibia en octobre, la qualification n’aurait été qu’une formalité. Et Fabien Galthié serait toujours là pour en parler.

Du solide au menu

Septième à un point d’Oyonnax, le MHR est dans le coup pour les barrages. Mais sa fin de saison est ardue avec des déplacements au Racing, à Brive et Paris, entrecoupés de l’accueil de Bayonne et Clermont, lors de la dernière journée.