Montpellier: «L'exploit est possible si on se lâche intelligemment», estime Arnaud Siffert

HANDBALL Battu en 8e de finale aller 25-29 à la Park&Suites Arena, Montpellier doit réaliser l'un des plus grands exploits de sa longue histoire européenne au match retour, ce samedi, contre un adversaire invaincu cette saison en Ligue des champions...

Jérôme Diesnis

— 

Borut Mackovsek, ici à l'aller face à Kielce, a réalisé un grand match contre Toulouse, mercredi.
Borut Mackovsek, ici à l'aller face à Kielce, a réalisé un grand match contre Toulouse, mercredi. — Davignon

Leur chance de survie est infime. Fabrice Grasset, entraîneur adjoint du MAHB (Patrice Canayer était absent cette semaine pour raisons personnelles), l’estime à 1%. «Mais on n’a pas exploité tout ce que l’on aurait pu exploiter contre eux».

Battu de quatre buts à la Park&Suites Arena dimanche (25-29), Montpellier doit s’imposer au moins du même écart au retour (s’il inscrit davantage de buts). «Il faut leur poser des problèmes, les faire douter et se lâcher intelligemment, même si ce n’est pas toujours ce qu’on fait de mieux!», sourit Arnaud Siffert.

Jérôme Fernandez: «S'ils jouent comme contre nous, moi j’y crois»

Contre Toulouse (32-29) qu’il a largement dominé (25-15) mercredi en Coupe de France avant de lâcher du lest, Montpellier a révisé ses gammes. «C’était une bonne répétition, car Kielce joue dans le même registre que Toulouse, en percussion et autour des pivots, reprend Fabrice Grasset. Sauf qu’ils sont plus puissants encore et qu’il faudra trouver d’autres astuces pour les ennuyer.»

Dans sa longue histoire européenne, Montpellier a déjà renversé des montagnes. Celle-ci est massive, présente peu de failles. «On a reçu un coup de bambou, mais les résultats des autres matchs allers prouvent que les surprises sont possibles», évoque Michaël Guigou, accompagné dans son optimisme par un autre champion du monde, le Toulousain Jérôme Fernandez. «Les équipes qui gagnent à l’extérieur le premier match ont souvent du mal à préparer le retour. Si Montpellier fait le même match que contre nous, moi j’y crois.»