Montpellier: Chantal Lévy-Rameau (majorité municipale), le 1er canton à fleur de peau

Elections départementales Jusqu'au premier tour des élections départementales (le 22 mars), 20 Minutes vous présente un candidat de chaque principal courant politique, sur un canton différent. Aujourd'hui, la dermatologue issue de la majorité municpale (DVG)...

Jerome Diesnis

— 

Abdi El-Kandoussi et Chantal Lévy-Rameau
Abdi El-Kandoussi et Chantal Lévy-Rameau — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Ils se sont rencontrés sur les bancs de la fac de médecine. Chantal Lévy-Rameau (55 ans) est une amie de longue date de Philippe Saurel qui l’a convaincue de le rejoindre sur sa liste citoyenne lors des municipales. «C’est une soignante, très attentive à l’autre. Son expérience de la vie en fait une personne agréable, chaleureuse et sensible, détaille le maire (DVG) de Montpellier. Son envie de travailler pour les autres se retrouve dans la force de son engagement.»

A la Paillade depuis 1989

Élue sur la liste de Philippe Saurel, elle a découvert en même temps la politique. Mais pas ce 1er canton de Montpellier où elle se présente en binôme avec Abdi El-Kandoussi (l'ancien directeur de campagne de P.Saurel, devenu président de la Tam): voici vingt-six ans qu’elle y a installé son cabinet à la Paillade. La dermatologue a ce quartier à fleur de peau. «Il est très important que la majorité municipale soit représentée au département afin que les grands projets structurants pour Montpellier puissent aboutir, explique-t-elle. On doit travailler au-delà des clivages, comme nous l’avons prouvé au conseil métropolitain où la voix de chaque maire compte du même poids.»

C’est à 5 ans que la candidate «saurelienne» est arrivée de Tunisie à Montpellier, prenant la nationalité française comme le reste de sa famille. Elle s’y est épanouie au point de vouloir prendre la destinée de la ville en main. «C’est une femme courageuse qui n’hésite jamais à aller au contact des Montpelliérains», précise Abdi El-Kandoussi. «Montpellier nous a fait confiance, nous devons continuer à porter sa voix», lui répond en écho sa colisitière.

Les autres candidats sur le 1er canton

Le canton couvre la Paillade, les Hauts-de-Massane, Mosson, Celleneuve, le Petit-Bard, les Cévennes, Malbosc et Grabels. Se présentent aussi : Philippe Thinès (PRG) et Dalila Yousfi (EELV), Isabel Cabeca (PCF) et Joël Vézinhet (Parti de gauche / Front de gauche), Kévin Benezeth (FN) et Josette Gazu (FN), Mahfoud Benali et Hélène Qvistgaard (divers gauche), Valérie Bréard (UMP) et Charles Khoury (UDI), Julien Bonhomme et Soraya Tichelikine (sans étiquette).