Montpellier: A 24 ans, Sébastien Avallone porte l'espoir de l'UMP dans l'Hérault

DEPARTEMENTALES L'avocat stagiaire est investi sur 3ème canton de Montpellier, en binôme avec Alyne Bouix

Nicolas Bonzom

— 

Sébastien Avallone, sur la place de la Comédie, point central du 3e canton.
Sébastien Avallone, sur la place de la Comédie, point central du 3e canton. — N. Bonzom / Maxele Presse / 20 Minutes

En l'espace de quelques jours, le jeune avocat stagiaire a reçu les soutiens de deux ténors de son parti: Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire, qui le voient comme un «renouveau» de la vie locale. «Je le connais depuis longtemps, notait le député UMP de l'Eure, à l'occasion de sa visite à Montpellier. J'ai une amitié personnelle pour lui, c'est un homme très compétent.» Pourtant, Sébastien Avallone n'a que 24 ans. Avec son binôme, Alyne Bouix (divers droite), il porte tous les espoirs de l'UMP sur le 3e canton de Montpellier.

«Toi, on va se revoir !»

 

«Dans cette ville, un habitant sur deux a moins de 30 ans, note-t-il. J'ai envie que les jeunes se sentent davantage concernés par les élections: pour ça, il faut s'intéresser à leurs problèmes, à l'emploi, à l'insécurité que l'on peut ressentir quand on traverse la ville, la nuit.» Du côté des propositions, l'enfant du quartier des Cévennes, ancien de Las Cazes, promet qu'il se battra s'il est élu, pour la mise en place d'une navette électrique à la Pompignane, la sécurisation du Lez ou la construction d'un collège à Port-Marianne.

C'est à l'âge de 18 ans que Sébastien Avallone s'encarte à l'UMP: «Un jour, en sortant de l'université, j'ai frappé à la porte du parti. Rapidement, les élus m'ont appelé par mon prénom... Et un jour, Jacques Domergue m'a dit "Toi, on va se revoir !"» En 2014, le doctorant en droit devient l'un des stratèges de sa campagne aux municipales, qui se soldera par un échec. «Ce fut une expérience exceptionnelle, confie-t-il. J'ai très peu dormi! On a perdu, oui... Mais ce n'est qu'un début, on sème de petites graines.» Sébastien Avallone, fou de rugby, troisième-ligne aile dès qu'il le peut, entend transformer l'essai les 22 et 29 mars prochains.

Les autres candidats sur le 3ème canton de Montpellier

Le canton couvre notamment Pompignane, Comédie, Beaux-Arts, Antigone, Grammont et Port-Marianne. Se présentent aussi : Sylvie Buffalon et Serge Martin (PS), Marjolaine Christien-Charrière (Ensemble, Front de gauche) et Roger Moncharmont (PCF), Michèle Dray-Fitoussi et Sauveur Tortorici (divers gauche), Jean-Paul Benglia et Jocelyne Goeller (FN), Béatrice Tamzarian (MoDem) et Thierry Tsagalos (UDI), Coralie Mantion et Manu Reynaud (EELV).