Montpellier: la ligne 5 n'est pas enterrée, promet Philippe Saurel

TRAMWAY Votée par l'ancienne majorité, la ligne qui devait relier Prades-le-Lez à Lavérune fait l'objet d'un moratoire...

Nicolas Bonzom

— 

Miss. Tic avait été choisie pour le design.
Miss. Tic avait été choisie pour le design. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Au point mort, mais pas dans une voie de garage. Dans un courrier adressé aux 30 autres maires de la métropole de Montpellier, Philippe Saurel (divers gauche), maire et président de la collectivité, indique que le projet de la ligne 5 de tramway «n’a jamais été abandonné, mais reporté en raison d’un financement qui n’a pas été assuré par l’ancienne majorité. Elle sera réétudiée et relancée selon un tracé qui respectera le parc Montcalm.»

Un enjeu politique

Plusieurs associations militent pour la construction de cette ligne votée par la précédente majorité, mais qui fait l’objet depuis d’un moratoire. Elle est aussi un enjeu politique pour les élections départementales, notamment dans le deuxième canton de Montpellier. Longue de 20,5 km dans sa version originelle, elle devait initialement relier les communes de Prades-le-Lez à Lavérune, en passant par le nord de Montpellier et notamment le quartier Clemenceau-Gambetta.