Montpellier: Hilton, un an de plus au MHSC

FOOTBALL A 37 ans, le défenseur brésilien, auteur d'une saison pleine, est l'un des plus vieux joueurs de champ en activité en L1...

Jerome Diesnis

— 

Vitorino , un an de plus à Montpellier
Vitorino , un an de plus à Montpellier — MHSC

Vitorino Hilton, capitaine emblématique et auteur d'une magnifique saison avec Montpellier, a prolongé l'aventure pour une saison de plus, jusqu'en juin 2016. A 37 ans, le défenseur central, arrivé en août 2012 de Marseille, qu'il avait quitté après avoir été victime d'une violente agression à son domicile, avait annoncé à plusieurs reprises son intention de prolonger. Dans une interview, Laurent Nicollin, président délégué, nous avait confirmé tout le bien qu'il pensait de lui. «S’il a toujours envie de jouer, il n’y a pas de raison qu’on ne se mette pas d’accord.»

Le capitaine Vito Hilton devait être ménagé cette saison. Son volume de jeu en fait finalement l'un des joueurs les plus utilisés de l'équipe ! Il a disputé 25 matchs sur 26 et participé aux rencontres de coupe, y compris de Coupe de la ligue alors que Rolland Courbis souhaitait le préserver. Il a, à ce jour, joué 139 rencontres toutes compétitions confondues avec le MHSC et inscrit sept buts. «Si je devais citer un joueur exemplaire, c'est Vitorino Hilton, qui est un joueur immense, d'expérience, de qualité et d'une mentalité à toute épreuve», évoquait récemment Joris Marveaux, au moment de commenter ses 200 matchs sous le maillot de Montpellier.

Et maintenant, le cas Barrios

Sa prolongation n'est pas une surprise, mais elle confirme l'ambition d'un club qui entend conserver ses titulaires et la renforcer avec des joueurs prometteurs, notamment Jérôme Roussillon et le Suisse Sébastien Wüthrich, arrivés au mercato d'hiver pour faciliter leur intégration dans le groupe. Désormais, Laurent Nicollin doit s'atteler à deux chantiers majeurs : l'éventuelle prolongation de Lucas Barrios, dont l'option d'achat est importante (3 millions d'euros), mais plus encore le salaire (estimé à 250.000 euros, pris en charge pour moitié actuellement par le Spartak Moscou). Et les discussions autour d'Anthony Mounier, Daniel Congré, Abdel El-Kaoutari et Bryan Dabo, tous les quatre en fin de contrat en 2016. Le cas de Jamel Saihi (lui aussi en fin de contrat dans un an et demi) est lié à son état de santé d'ici la fin de saison.

Le club souhaite les conserver. Mais, dans le cas des deux premiers recrutés à prix fort sous l'insistance de René Girard, pas à n'importe quel prix. S'ils souhaitent tenter l'aventure ailleurs - comme Anthony Mounier l'a laissé entendre - alors ils seront transférés dès cet été afin d'offrir une indemnité de transfert au MHSC. Une issue qui n'est pas souhaitée par le club, mais qui serait logique afin d'amortir la venue des deux premiers et la formation des trois autres.