Montpellier: Une nouvelle grande résidence universitaire à Triolet dans un an

UNIVERSITES Face à la pression du marché du logement étudiant à Montpellier, le Crous développe son parc immobilier. En février 2016, le projet Triolet 2 sortira de terre...

Nicolas Bonzom

— 

La résidence Triolet 2, qui sera livrée en février 2016.
La résidence Triolet 2, qui sera livrée en février 2016. — Crous de Montpellier

Dans l'académie de Montpellier, quelque 10.000 étudiants logent dans des appartements gérés par le Crous, soit 10 % de la population estudiantine. Avec 9.957 appartements, dont 7.856 dans la capitale héraultaise, c'est le plus important parc immobilier universitaire de France.

Pourtant, à chaque rentrée, la pression reste forte, et il n'est jamais facile pour un étudiant de se loger. Dans ce contexte, le projet Triolet 2 semble tomber à point nommé. Localisé sur le campus de l'université de sciences, ce futur complexe étudiant, qui sera livré dans un an, en février 2016, doit comprendre plus de 315 logements destinés aux étudiants bénéficiaires. «Je ne me fais pas de souci sur son remplissage, confie Philippe Prost, directeur du Crous de Montpellier. Le système universitaire du Languedoc-Roussillon est très attractif, et nous recevons de nouveaux étudiants chaque année. Il faut que nous anticipions, notamment, sur les futurs besoins. La crise et le chômage font que nous avons de nouveaux publics, notamment les jeunes issus des classes moyennes inférieures. Mais le développement de notre parc a fait baisser la pression... Il y a sept ou huit ans, le marché était beaucoup plus tendu.»

«Loger des étudiants parents»

Triolet 2, ce sera 300 studios, de 18 à 22 m2, avec une salle de douche à l’italienne ou une cabine trifonctions, mais aussi 15 T2. «Avec ces T2, nous allons essayer de répondre à des besoins précis, comme l'hébergement d'étudiants parents, qui vivent avec de jeunes enfants», reprend Philippe Prost. Cinq de ces logements seront particulièrement adaptés à l’accueil de personnes souffrant d’un handicap physique lourd. Et avec cette nouvelle résidence, le Crous va tenter de simplifier la vie de ses locataires, avec un «mini-market», une petite épicerie, nouveauté sur l'académie, un espace wifi, une terrasse extérieure, une salle d'activités diverses et... une salle de musculation! Coût de l'opération: 14,6 millions d'euros, financé par le Crous (13,7 millions d'euros), la région Languedoc-Roussillon (450.000 euros) et le Cnous (390.000 euros).

Le pôle multi-services, au coeur du campus Triolet, ouvrira ses portes petit à petit, pour être totalement fonctionnel à la rentrée prochaine. La cafétéria sera accessible dès la fin du mois, ou le début du mois de mars. Ce bâtiment de 1.000 m2 sur deux étages est entièrement consacré aux étudiants et répond à plusieurs objectifs: offrir un meilleur accès au numérique, à l'informatique et au wifi, de nouveaux locaux pour les associations étudiantes, avec la possibilité de se réunir, et une offre de restauration en libre service.