Montpellier: «Nous organisons un week-end de fête pour les orphelins»

INTERVIEW Les deux anciens acteurs de «Plus belle la vie» sont les parrains de Brida's babies association...

Propos recueillis par Jérôme Diesnis
— 
Christophe Lieure (Mes Scènes de Stars), Emilie Granier et Ambroise Michel.
Christophe Lieure (Mes Scènes de Stars), Emilie Granier et Ambroise Michel. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Anciens acteurs de «Plus belle la vie», Ambroise Michel (alias Rudy Torres) et Emilie Granier (alias Sonia) sont aujourd’hui comédiens sur «Cut», série phare de France Ô. Parrains de Brida’s babies association, ils étaient tous les deux à Montpellier pour la promotion d’un week-end de fête, les 7 et 8 mars au Crès, dont l’intégralité des bénéfices sera reversé à l’association.

Que se passera-t-il les 7 et 8 mars ?

Grâce à Mes Scènes de Stars, nous organisons un week-end de fête sur 1 000m2 dans la salle Marceau Crespin, au Crès. L’intégralité de la recette sera reversée à Brida’s babies association. Il y aura des maquilleurs, des magiciens, des séances photos, des dédicaces par les comédiens. Ce sera très familial avec une vingtaine de jeux gonflables pour tous les âges.

L’entrée sera-t-elle gratuite ? 

Oui, ensuite des cartes donneront accès aux attractions à des tarifs modiques. Ce sera un esprit kermesse mais de luxe. Quand on a vu les attractions, on s’est dit: «Ça, c’est incroyable, on va le faire !» Avec nous, il y aura également l'actrice Joséphine Jobert [vue dans la série «Foudre»]. Généralement, dans ce type d’animation, 60% de l'argent part dans l’organisation. Là, tout est mis gratuitement à notre disposition. C’est fou.

Quel est le but de cette ONG ?

Brida’s babies association vient en aide et soutient des orphelinats dans le monde entier, par le confort et le réconfort des enfants et des bébés, avec des draps, du lait, des couches, des peluches, des choses concrètes pour améliorer leur quotidien. Ils apportent un soutien sur place logistique et humain. Il n’y a pas de frais généraux : l’argent perçu ne s’évapore pas.

Après «Plus belle la vie», quelle est votre actualité ?

Nous sommes tous les deux dans la 4e saison de «Cut». Il y a une mixité culturelle et sociale qu’on ne trouve pas dans d’autres séries française. Ça se passe à la Réunion, mais il n’y a pas que des séquences de sable fin. On y retrouve des intrigues qui touchent parfois au social. C’est une sorte de série feuilletonnante qui marche très bien sur France Ô.