Prêt pour le grand frisson

Jérôme Diesnis

— 

Un premier match de gala pour Morgan Sanson et les Montpelliérains.
Un premier match de gala pour Morgan Sanson et les Montpelliérains. — N. Bonzom/Maxele Presse/20 Minutes

En début de saison, lorsque Louis Nicollin a affiché ses ambitions, le président de Montpellier a été clair : « Une place dans les 10 premiers de Ligue 1 et une présence en demi-finales dans les deux coupes. »

Dans les temps en championnat, le MHSC rentre en lice en 32es de finale contre les champions de France. En espérant bien mieux finir son histoire à l'Altrad Stadium qu'elle n'avait piteusement commencé (0-1) en Coupe de ligue contre Ajaccio (L2).

Réitérer l'exploit


Montpellier est parti pour une saison sympathique et irrégulière en milieu de tableau entre jolis coups et grosses déceptions. A moins bien sûr que l'éclosion attendue de Lucas Barrios ne modifie à la hausse ses ambitions.

Dans le doute, il lui reste la Coupe de France pour rendre cette saison inoubliable. Et Paris, que le MHSC avait éliminé de la compétition l'an passé, est une formidable occasion de débuter une nouvelle épopée. Pour Louis Nicollin, qui a tant donné au club depuis quarante ans et qui affectionne plus que tout cette compétition, pour le public qui est toujours prêt à s'enflammer, pour l'affiche exceptionnelle, ce premier rendez-vous de l'année a tout d'une magnifique fête. Aux Montpelliérains d'être à la hauteur.

■ Saihi suspendu

Si Geoffrey Jourdren est rétabli, Jonathan Ligali est à nouveau préféré à Laurent Pionnier dans les buts. Jamel Saihi est suspendu. Il a rejoint sa sélection pour la CAN, tout comme Siaka Tiéné.