Montpellier: Un ferrailleur mis en examen pour homicide volontaire

FAITS DIVERS Il est soupçonné d'avoir tué, mardi soir, de deux cartouches de fusil de chasse, son associé pour un mobile qui reste flou…

Fabrice Pouliquen

— 

Un ferrailleur de 53 ans a été mis en examen pour homicide volontaire avec préméditation par un juge d'instruction de Montpellier et incarcéré à la maison d'arrêt de Villeveuve-lès-Maguelone (Hérault), a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Il est soupçonné d'avoir tué, mardi soir à Montpellier, de deux cartouches de fusil de chasse, son associé dans une entreprise de collecte de ferraille, avant d'appeler la police pour se rendre.

Le mobile reste flou

«Il existe dans la procédure des éléments qui nous ont incités à retenir la préméditation. L'auteur présumé serait venu chez la victime dans l'intention de la tuer. Les deux ferrailleurs s'étaient disputés quelques heures avant ou la veille, mais le mobile reste flou, peut-être un geste lié à un différend professionnel. Ce sera à l'instruction de le déterminer», a-t-on précisé au parquet de Montpellier.

Le ferrailleur de 57 ans avait été tué alors qu'il se trouvait au volant de sa camionnette dans une rue du quartier ouest de la Martelle, à Montpellier. Le meurtrier présumé avait un taux d'alcoolémie de plus de 2 grammes d'alcool par litre de sang.