La direction met en place un plan de départ

— 

Le feuilleton sur les difficultés financières de l'Opéra et Orchestre national de Montpellier a pris une tournure un peu plus dramatique, ce mardi. Au cours d'un point presse, organisé à la hâte juste après le conseil d'administration, un plan de départ volontaire a été annoncé. La structure, qui gère un budget d'environ 22 millions d'euros, manque de trésorerie. « J'ai constaté que nous étions en sureffectif, assure Valérie Chevalier-Delacour, directrice depuis près d'un an. Nous souhaitons absolument éviter d'avoir recours à un plan de sauvegarde de l'emploi. Pour cela, nous envisageons d'avoir recours à des départs à la retraite volontaires [entre 20 et 30 personnes sont concernées], ou à l'activité partielle. » Si les personnes qui le peuvent acceptaient de prendre leurs retraites, cela représenterait environ 1, 5 million d'euros économisés par l'Opéra et Orchestre. Il reste à connaître la réaction des 240 salariés qui ont été prévenus en fin de journée, ce mardi. N. B.