Marie Fabre, Miss Languedoc: « Je me sens mieux ici ! »

Miss France Miss Languedoc a vécu mille émotions durant son aventure...

Propos recueillis par Nicolas Bonzom

— 

Marie Fabre, aux Jardins d'Auréane.
Marie Fabre, aux Jardins d'Auréane. — N. Bonzom / Maxele Presse / 20 Minutes

Selon un sondage publié avant la cérémonie, elle était la favorite des internautes. Et pourtant, samedi, lors de la cérémonie de Miss France, Marie Fabre, Miss Montpellier et Miss Languedoc, n'a pas eu les faveurs du jury chargé de sélectionner les douze prétendantes aux votes des téléspectateurs de TF1. L'Héraultaise de 23 ans se confie à 20 Minutes.

>> Les 33 candidates au concours Miss France

Vous êtes déçue ?

C'est vrai qu'il y a un peu d'incompréhension... Beaucoup me demandent des explications mais je n'en ai pas eu. Je ne sais pas vraiment pourquoi je n'ai pas fait partie des douze demi-finalistes. J'étais déçue sur le moment, mais j'ai été rassurée par certains membres du jury, par les réseaux sociaux et par mes proches. J'ai eu un petit coup de blues mais ça va mieux ! Je suis heureuse d'être revenue.

Comment se sont passées les retrouvailles avec vos proches ?

Je suis très heureuse de les retrouver évidemment. La route depuis Orléans a été assez bizarre, toute l'émotion est retombée d'un seul coup. J'ai fait une grasse matinée d'enfer ce lundi ! J'en avais besoin... C'est une aventure extraordinaire, mais fatigante. Je suis heureuse d'être de retour dans la région. Je me sens mieux ici. Dans les prochaines semaines, je ne risque pas de m'ennuyer. J'ai reçu beaucoup de courrier, auquel je vais répondre... Et je n'ai toujours pas trouvé le temps de ranger mes affaires !

>> Miss Tahiti crie au scandale

Comment s'est passé votre passage devant le jury de présélection ?

J'ai eu beaucoup d'émotions ! J'avais les larmes aux yeux en rentrant dans la salle. Des larmes ont coulé, mais ça s'est plutôt bien passé.

Et le direct, samedi ?

C'était magique ! L'après-midi durant les répétitions, j'ai un peu craqué, j'ai pleuré, j'étais en panique totale. Mais le soir même, en direct, je n'ai eu que des bonnes ondes, c'était top ! Après, on a toujours un peu peur de prendre nos pieds dans nos robes !

>> Miss France 2015: Camille Cerf, l'étudiante derrière la miss

Que retenez-vous de cette expérience ?

C'était génial, fatiguant, et stressant ! Je me suis beaucoup remise en question durant l'aventure. Le soutien des gens sur les réseaux sociaux m'a permis de garder le moral !