Benchamma rhabille Sainte-Anne

— 
Abdelkader Benchamma en atelier.
Abdelkader Benchamma en atelier. — Grégoire Edouard

L'exceptionnel Carré Sainte-Anne de Montpellier a le don de surprendre à chaque exposition... Celle du Montpelliérain Abdelkader Benchamma, qui a lieu jusqu'au 30 novembre, ne déroge pas à la règle. L'artiste, ex-étudiant à l'école supérieure des Beaux-arts de Montpellier en 2000, habille le lieu de dessins en noir et blanc de différentes tailles, faits à l'encre de chine ou aux feutres, sur papiers, toiles ou directement sur un mur. Le résultat est surprenant. « Je veux transformer Sainte-Anne », note Abdelkader Benchamma, répéré par Agnès B., dans les années 2000. « Il explore sans limites les possibilités de la seule encre noire, souligne Numa Hamboursin, directeur du lieu. L'installation offre une théâtralisation au Carré Sainte-Anne à laquelle personne n'avait encore songé. » Une exposition à découvrir d'urgence.