Un cauchemar à Gerland

Jérôme Diesnis

— 

Daniel Congré et les Montpelliérains se sont liquéfiés face aux Lyonnais.
Daniel Congré et les Montpelliérains se sont liquéfiés face aux Lyonnais. — JP Ksiazek / AFP

C'était un test, il est négatif sur toute la ligne. Montpellier, dont les dernières sorties avaient été intéressantes, s'est liquéfié en un quart d'heure à Lyon. Deux buts coup sur coup autour de la demi-heure de jeu et un doublé du revenant Gourcuff, dont l'un juste après la reprise, ont eu raison de Montpelliérains, beaucoup trop timorés pendant quarante-cinq minutes.

Sept buts encaissés au total


Il a manqué comme d'habitude de la percussion devant le but, à l'image de Lucas Barrios, remplacé à la pause après un nouveau match insuffisant. Et un contrôle raté dans une position préférentielle alors que le score était encore nul et vierge.

Cette fois, le bloc équipe a craqué dans son ensemble et la défense en particulier, prise de vitesse dans son remplacement, prise de vitesse en contre attaque, dans l'axe et sur le côté droit d'un Daniel Congré encore et toujours catastrophique. Le MHSC a encaissé en un match autant de buts que depuis le début de la saison !

Voilà dix ans que Montpellier n'avait pas encaissé cinq buts dans un match. Et encore, les filets ont tremblé à deux autres reprises, avec deux buts sur hors-jeu, dont l'un rocambolesque. Un cauchemar...

■ Morgan Sanson

« On est tombés sur une équipe en pleine confiance, qui mérite son succès, même si le score ne reflète pas la physionomie. Notre but leur a mis le doute, mais on n'a pas su exploiter les situations. »