L'agglomération, une terre de vin qui s'ignore souvent

Jérôme Diesnis

— 

Les viticulteurs vendangent.
Les viticulteurs vendangent. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Le guide dans la main, ce couple de touristes venus de Normandie se présente au domaine du Clos d'Elle, à Cournonterral. Conçu par la collectivité territoriale, le Guide des Vins de Montpellier Agglomération remplit parfaitement sa mission : informer le grand public, l'aider à se familiariser et à découvrir ces vignes qui affleurent aux portes de la huitième ville de France. « Nous avons de bons retour au niveau des caveaux », souligne Damien Costes, vigneron au domaine des Belles Pierres à Murviel-lès-Montpellier.

«Documenté et pratique»


Montpellier reste une terre viticole. Sur les 31 communes qui forment son territoire, s'épanouissent encore 51 domaines, dont certains régulièrement primés dans les concours internationaux des vins de qualité vantés dans le guide distribué à grande échelle. « Le format est bien pensé, puisqu'il tient dans la poche, en plus d'être bien documenté et pratique, reprend Damien Costes. Pour nous, vignerons, c'est un bon produit de communication.» Il répond à une demande touristique de nombreux clients, y compris des Montpelliérains souvent surpris de découvrir autant de domaines sur le territoire. Ce guide va s'accompagner d'une refonte de la route des vignes et du patrimoine. « Elle existe depuis une dizaine d'années, mais elle n'est pas mise en valeur, évoque Gilbert Pastor (PS), maire de Castries en charge de la viticulture à l'agglomération. Elle mérite une nouvelle réflexion pour permettre la redécouverte de notre patrimoine. »

■ Grès de Montpellier

Obtenue en 2003, l'appellation Grès de Montpellier confirme l'existence d'un terroir spécifique qui englobe la plupart des communes viticoles se situant sur le territoire de l'agglomération.