Belles promesses d'avenir

Jérôme Diesnis

— 

Le MAHB version 2014-2015 a bien plus tenu tête à Paris que Dunkerque.
Le MAHB version 2014-2015 a bien plus tenu tête à Paris que Dunkerque. — MAHB

Avec le perfectionnisme qu'on lui connaît, Patrice Canayer a immédiatement mis les choses au point. « On ne peut pas se contenter de ça », tranche le manager du MAHB après la défaite aux tirs au but en demi-finale du Trophée des champions contre l'ogre parisien.

Bien que battu, Montpellier a « envoyé un message » à la France du handball, comme l'évoque Jure Dolenec. Malgré le départ de 3 cadres (Accambray, Omeyer et Hmam), le club reste compétitif et un candidat légitime à l'un des trois titres restants à décerner cette saison sur le sol français.

Sans Balazs Laluska


La performance est d'autant plus intéressante qu'il a dû se passer de sa recrue Balazs Laluska, clé de voûte du système défensif, en attente de qualification. « Nous sommes toujours en attente du certificat de transfert international qui doit être remis par la fédération de handball des Émirats Arabes unis », note le président Rémy Lévy. A Monastir, les jeunes ont donc pris du temps de jeu, à l'image de Vincent Thouvenot. « Il a fait de bonnes choses en défense, mais nous aurions aimé roder ce système », regrette Patrice Canayer. Il devrait attendre le déplacement à Istres pour un test grandeur nature.

■ Débuts en D1

Le MAHB lance sa saison en D1 ce jeudi par un déplacement à Istres, chez un adversaire qu'il domine régulièrement. Balazs Laluska devrait être cette fois qualifié pour cette rencontre.