« Je me donne un an pour profiter »

Nicolas Bonzom

— 

En décembre au Zénith d'Orléans, elle sera, peut-être, sacrée Miss France 2015. Mais en attendant, Marie Fabre, Miss Montpellier et Miss Languedoc, « profite de la famille, et des amis ». Le plus possible. Car d'ici quelques semaines, les choses vont s'accélérer pour la Montpelliéraine de 21 ans, qui a entamé des études de puéricultrice. « Pendant un mois, les Miss sont sous pression, 24 heures sur 24, confie Anaïs Franchini, qui a représenté la région en 2013, et qui accompagne Marie Fabre dans sa préparation. Les proches ne sont pas là, et les caméras vous scrutent toute la journée de haut en bas. C'est assez pesant. Mal préparées, certaines filles peuvent mal le vivre et craquer. »

Pour Marie Fabre, ce soutien est « essentiel ». « J'appréhende un peu tout ça parce que je plonge dans l'inconnu, confie-t-elle. Mais je me laisse porter par la vague… La séparation, avec les proches sera peut-être un peu difficile. J'en profite maintenant. »

Chouchoutée


Pour évacuer le stress du concours, le comité Miss France Languedoc-Roussillon chouchoute sa protégée. Marie Fabre prend ses quartiers au Spa des Jardins d'Auréane, à Mauguio, près de Montpellier. Au programme, soins du visage, massages, yoga et… cours de zénitude. « Cela permet d'écouter son corps, de travailler sur la respiration, et de canaliser son stress », souligne Romuald Mondet, spa manager. « Le sport aussi, il faut que je m'y tienne », sourit Miss Languedoc.

Au mois de novembre, elle s'envolera avec toutes les autres, en République Dominicaine. Et les choses sérieuses commenceront. « Je me donne un an pour profiter de cette belle aventure, note Marie Fabre. Après on verra… Je reprendrai mes études. »

■ De la famille du maire !

Marie Fabre, Miss Languedoc, est bel et bien de la famille de Philippe Saurel, maire et président de l'agglomération de Montpellier. Mais… éloignée. La jeune femme est « l'arrière-petite-fille de la cousine du père » du premier magistrat. « Je ne savais pas avant qu'il ne le dise », souligne Marie Fabre. Philippe Saurel serait ainsi d'autant plus ravi si, comme il le souhaite, la cérémonie de Miss France 2016 se déroulait à la Park & Suite Arena à Pérols.