Bienvenue au « Cabaret » !

Nicolas Bonzom

— 

China Moses incarne Sally Bowles, danseuse au Kit Kat Klub.
China Moses incarne Sally Bowles, danseuse au Kit Kat Klub. — Manuel Peskine

Le Domaine d'O prend des airs de Broadway. Jusqu'au 12 juillet, la comédie musicale Cabaret, produite par l'association montpelliéraine Folies Lyriques et la compagnie Opéra Eclaté, installe son barnum à l'amphithéâtre en plein air. Inspiré de l'œuvre mise en scène pour la première fois à Broadway en 1966, par Harold Prince, le show rassemble une vingtaine d'artistes, danseurs et chanteurs, et l'orchestre régional d'Avignon-Provence.

Un casting réjouissant


Cabaret transporte les spectateurs en Allemagne, au début des années 1930, en pleine crise économique, peu avant l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Un jeune romancier tombe éperdument amoureux d'une chanteuse, Sally Bowles, la petite amie du patron. « Le magnifique film de Bob Fosse [en 1972, avec Liza Minnelli] a fait oublier l'œuvre originale créée pour le théâtre, souligne Olivier Desbordes, metteur en scène. La version sur scène est plus resserrée, elle aborde les sujets de façon plus directe. J'ai souhaité que soit mis en place un univers de coulisses comme j'ai connu dans les années 1970 et 1980 lorsque je travaillais au Casino de Paris, ou au Lido comme simple technicien. »

Pour Glyslein Lefever, la chorégraphe, « le côté Walt Disney n'est pas intéressant.Il faut que ça soit plus noir, plus sale. Cette comédie musicale, c'est d'abord ça : une noirceur permanente, sous la musique et les danses. » Et le casting de ce Cabaret-là est réjouissant : China Moses, chanteuse américaine de soul, ex-chroniqueuse chez Canal +, interprète le rôle Sally Bowles, la danseuse du Kit Kat Klub, tandis que Nicole Croisille, icône musicale des années 1970 et 1980, électrise celui de Frau Schneider. Une performance à ne pas rater, en avant-première à Montpellier.

■ Avant de prendre la route...

Le spectacle « Cabaret » est en représentation au Domaine d'O ces lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi (21 h 30), à l'amphithéâtre du Domaine d'O, à Montpellier (en plein air). Tarifs de 10 à 45 €. La production montpelliéraine prendra ensuite la route des festivals de l'été, avec le festival de théâtre de Figeac, dans le Lot, les 22, 26 et 30 juillet, le festival de Saint-Céré, les 2, 11 et 15 août, puis, notamment, à Perpignan, les 10,11 janvier à l'Archipel.