Et maintenant, place au chantier de la Mosson

J. D.

— 

Les travaux du Lez achevés, c'est un nouveau chantier qui est appelé à s'ouvrir désormais, en amont du fleuve, autour de la rivière Mosson, celle-là même qui avait débordé en 2002 et 2003. « On monte les dossiers actuellement, afin de bénéficier du feu vert de l'Etat », souligne René Revol, en charge de l'eau à l'agglomération. Le Papi 2 (plan d'aménagement et de prévision des inondations) devrait s'élever à 22, 5 millions d'euros. « Le montant pour la protection des populations par des systèmes de protection, notamment le projet de la basse vallée de la Mosson, s'élèvera à 9, 3 millions d'euros », précise Géraldine Vacquier, directrice du Syble (Syndicat du Bassin du Lez). Le montant pour la partie concernant la culture du risque et l'amélioration de la connaissance, notamment auprès des élèves de 120 établissements, grimpe à 2, 5 millions d'euros.