Pas de toit pour la Mosson

Jérôme Diesnis

— 

Les tribunes Aigoual et Gevaudan ne seront pas couvertes.
Les tribunes Aigoual et Gevaudan ne seront pas couvertes. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Un à un, Philippe Saurel (divers gauche) détricote les projets cousus par son prédécesseur à l'agglomération de Montpellier. Ce mardi matin, le patron de la collectivité a mis fin à la réhabilitation du stade de la Mosson dont le coût était estimé à 50 millions d'euros. « 56 précisément », selon ses dernières estimations. « Je fais des économies », martèle le nouvel homme fort de la ville qui s'est engagé à ne pas augmenter les impôts durant toute la durée de sa mandature.

Aigoual restera découverte


Le projet commandé par son prédécesseur Jean-Pierre Moure (PS), prévoyait la couverture de la tribune Aigoual (sur 120 m), mais aussi la création d'un parking silo à proximité pour désengorger le site et limiter les vols à la roulotte fréquents les soirs de match dans les rues adjacentes. Ces idées sont abandonnées.

En revanche, les loges et les tribunes seront bien réhabilitées . « Elles sont en très mauvais état », précise Philippe Saurel. Total de la facture : 2, 5 millions. « Je voyais mal un stade à moitié en travaux pendant un an, avec des spectateurs qui ne peuvent pas accéder aux tribunes », Reconnaît Louis Nicollin, le président du MHSC en commentant cette décision.

■ Le MHSC au Brésil

Si aucun de ses joueurs n'y figure (à moins que Cabella...), le MHSC sera bien représenté à la Coupe du monde par son analyste vidéo, Nicolas Jover, qui apportera ses compétences pour la Croatie.