Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
« Une Edith Piaf moderne »

« Une Edith Piaf moderne »

MANON L'Héraultaise a été éliminée de « The Voice », samedi, sur TF1
Manon a débuté sa carrière dans l'Hérault, dans des piano-bars.
Manon a débuté sa carrière dans l'Hérault, dans des piano-bars. - Yves Dejardin / Shine / Bureau 233
Propos recueillis	par Nicolas Bonzom

Propos recueillis par Nicolas Bonzom

Elle avait pourtant fait pleurer sa coach Jenifer avec sa reprise de « Que je t'aime » de Johnny Halliday. Mais le public en a décidé autrement. Manon a quitté « The Voice », samedi, malgré sa position de favorite. L'Héraultaise se confie à 20 Minutes.


Quel est votre sentiment, après votre élimination ?


Je suis très contente de ce que j'ai pu donner au cours de ces mois de show, et de ce que l'on a vu de moi. Je crois que ça m'a permis de me révéler et de prendre confiance en moi. En très peu de temps, on apprend des années de métier. Après, c'est vrai que je suis un peu triste, un peu nostalgique. Je suis un peu déçue, forcément.


Avez-vous déjà des projets ?


Je travaille en studio avec des amis à la réalisation de titres, mais je n'ai pas encore été contactée par une maison de disques... J'attends impatiemment. Je pense que ce sera des textes forts, avec une sonorité assez urbaine, electro peut-être. Sans prétention aucune, j'aimerai bien être une nouvelle Edith Piaf moderne...


Votre carrière dans la musique a commencé dans le Sud...


Elle a débuté dans l'Hérault. A 16 ans, je chantais dans les piano-bars au Cap d'Agde, à Carnon, ou à Béziers.


La région vous manque-t-elle depuis que vous l'avez quittée ?


Evidemment ! Le soleil, la mer, tout ça me manque énormément. Paris, ce n'est pas la même chose ! Je redescends le 17 mai, à Gruissan, dans l'Aude, pour un concert. Je vais en profiter pour me ressourcer un peu à Agde, avec mes amis et ma famille.